En direct

Deuxième phase de mue pour Euratlantique

Orianne Dupont |  le 08/12/2017  |  ImmobiliertransportCollectivités locales

Bordeaux -

+ 6,4 % de ventes d'immobilier neuf entre les premiers trimestres 2016 et 2017 sur Bordeaux Métropole et Arcachon.

35 M€ investis par la région Occitanie pour moderniser le port de Port-la-Nouvelle (Aude).Conseil régional.

+ 21,7 % d'intérimaires en un an, à fin 2016, dans le secteur du bâtiment dans les Pyrénées-Atlantiques.

Si la première phase de transformation du quartier Saint-Jean à Bordeaux - appelé Euratlantique, du nom de l'opération d'intérêt national - s'est opérée en hauteur et sur du bâti, la deuxième concerne l'espace public et sera plus verdoyante. Sur les 2,5 millions de m2 à produire, l'EPA Bordeaux-Euratlantique a prévu 50 % d'espaces publics, parmi lesquels 50 ha d'espaces verts et de parcs. « Il vaut mieux monter des étages sur un parc que d'être homogène en R + 5 et n'avoir que des rues, commente Stephan de Faÿ, directeur général de l'EPA Bordeaux-Euratlantique, on crée une ville dense, mais on veut que cette densité soit aimable et agréable. » Il s'agit en premier lieu d'avoir « une logique de quartier », précise Stephan de Faÿ. Rive gauche, le quai de Paludate sur lequel se sont installés le siège de la Caisse d'épargne, la halle Boca ou encore la Méca est en train de s'achever. « Il ne reste plus qu'un foncier disponible », explique le directeur général. Le secteur Armagnac est également bien avancé avec l'opération d'ANF, Vinci et Foncière des Régions (Quai 8.2), en chantier, et Tribequa (BNP Paribas Immobilier), au stade du dépôt de permis de construire. Les premiers immeubles du groupe Pichet sur le secteur du jardin d'Ars seront livrés en février et les chantiers de la tour Innova (Carle), du siège de l'entreprise sociale pour l'habitat Clairsienne ou du groupe scolaire - pour lequel les marchés de travaux vont bientôt être notifiés - vont démarrer progressivement. Sur la rive droite, tous les projets sont lancés, dont l'immeuble de bureaux Insight de Fayat, en chantier actuellement. « En 2021, tout sera construit entre le pont de pierre et le pont Saint-Jean, c'est un des secteurs les plus impressionnants », s'enthousiasme Stephan de Faÿ.

Puzzle. Aujourd'hui commencent ou sont à l'étude les espaces publics qui vont relier ces quartiers. « Ils sont les liens entre les différentes pièces du puzzle et c'est notre principale production, estime Stephan de Faÿ, mais ça ne se verra qu'à la fin. »

Ce qui ne passera pas inaperçu, c'est la rue bordelaise, « un geste haussmannien » pour lequel l'architecte Edouard François a été retenu. Il s'agit d'une rue piétonne de plus de 200 mètres de long sur 20 mètres de large qui part de la gare, coupe la rue Saget à 45° et débouche au niveau du château Descas pour relier la gare aux quais. « Une évidence et une audace » pour le jury qui a arrêté le concours dès le premier tour. « Ecrite dans la pierre bordelaise et les gabarits de la ville de pierre », précise l'EPA, cette opération, portée par le promoteur Apsys, sera dotée de logements, de bureaux et de commerces en rez-de-chaussée.

« Sur les berges, il s'agit de remplacer les voitures par des piétons. » Claire Gilot, paysagiste

La nouvelle rue rejoindra les 1,5 km de quais aménagés par l'agence Exit Paysagistes - continuité des quais du paysagiste Michel Corajoud - qui démarrera ses travaux en 2019. « Nous allons libérer tout l'espace devant le château Descas ; il n'y aura plus de circulation », explique Claire Gilot, cogérante de l'agence et directrice du projet. L'objectif est bien de réduire drastiquement la place de la voiture à partir du futur pont Simone-Veil. « Le boulevard Moga va être requalifié, détaille Claire Gilot, les deux voies entrantes vont devenir piétonnes avec un espace de déambulation de 12 mètres de large, même chose pour les trémies d'accès au pont Saint-Jean. »

Parkway. L'ambition est de transformer cette autoroute urbaine en promenade confortable, et ce, en respectant la topographie actuelle. « Il s'agit de remplacer les voitures par des piétons et de créer un parkway [plantations sur les bords de la route, NDLR], l'infrastructure est intéressante car il y a des nivellements et des courbes », ajoute la paysagiste. De nouvelles voies, des travaux sur les réseaux (assainissement, récupération de l'eau de pluie en surface… ), la dépollution du sol et des opérations d'aménagement classiques (éclairage… ) vont être réalisés. Les premiers travaux débuteront en 2021 pour une livraison en 2024 au plus tard.

PHOTO - 10315_650530_k2_k1_1565132.jpg
PHOTO - 10315_650530_k2_k1_1565132.jpg

Commentaires

Deuxième phase de mue pour Euratlantique

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur