En direct

Deux repreneurs complémentaires pour Bonnel

Jean-Philippe Defawe |  le 17/08/2018  |  Collectivités localesMaine-et-LoireMaçonnerie

Maine-et-Loire -

Placée en redressement judiciaire le 25 juillet dernier, l'entreprise de maçonnerie Bonnel, à Angers (Maine-et-Loire), a trouvé la parade pour poursuivre son activité. A l'initiative de Renaud Bonnel, qui a repris cette affaire familiale en 2012, une procédure de « prépack cession » a été lancée afin de pouvoir sélectionner deux offres de reprises. « C'est le moins mauvais des scénarios, et ces deux offres sont complémentaires », explique le dirigeant.

Jugement le 12 septembre. Alors que le groupe Legendre est intéressé par l'activité maçonnerie, la branche monuments historique et façade en pierre massive du maçon angevin pourrait être reprise par Vinci Construction France. Au total, une soixantaine de postes sur 86 devraient être conservés. C'est maintenant au tribunal de commerce d'Angers d'écrire la suite de l'histoire : le jugement sera rendu le 12 septembre.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur