En direct

Deux régions face au logement senior

Dossier réalisé par Christiane Perruchot |  le 31/01/2014  |  Collectivités localesEtatBâtimentFrance entièreTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Etat
Bâtiment
France entière
Technique
Valider
Bourgogne et Franche-Comté -

Sous l’effet conjugué de l’arrivée aux grands âges des générations du baby-boom, des progrès médicaux et d’un retour au pays des anciens, la Bourgogne et la Franche-Comté vieillissent. Acteurs du logement, collectivités locales et prestataires de service esquissent des réponses diversifiées.

Depuis vingt ans, les plus de 60 ans contribuent davantage à l’accroissement de la population de la Bourgogne que les moins de 20 ans. Et, en 2040, la prolongation de la dynamique démographique ne reposerait plus que sur l’amélioration de l’espérance de vie. L’Insee dresse le même constat en Franche-Comté. Dans trente ans, les octogénaires, deux fois plus nombreux, représenteront 10 % de la population. « Certains espaces, économiquement peu denses et désertés par les actifs, affichent déjà des proportions d’octogénaires supérieures à 7 % des habitants », observent Gaëlle Dabet et Yves Lebeau, auteurs des dernières études de l’Insee Franche-Comté.

Un double constat sert de fil rouge aux politiques publiques. Le phénomène de vieillissement est à la fois citadin et rural. Et par nécessité ou par souhait, les personnes âgées continuent de résider chez elles.

Insuffler un esprit intergénérationnel

En adaptant leurs logements à la perte d’autonomie, les différents bailleurs sociaux se mobilisent pour conserver leurs locataires. Seuls ou en partenariat avec des opérateurs privés, ils développent des logements intermédiaires, entre domicile banalisé et établissement spécialisé. Villages ou résidences seniors dotés de services d’animation ou médicaux côtoient parfois des logements ordinaires pour insuffler un esprit intergénérationnel. Rares exemples de politique territoriale, trois pays de Franche-Comté devancent les besoins de mise en accessibilité. Face au marché colossal de la Silver Economy, les professionnels s’organisent au sein du cluster Gestion active du bâtiment et du réseau informel d’entrepreneurs de la Capeb de Haute-Saône, mobilisé autour du label Handibat.

PHOTO - 771224.BR.jpg
PHOTO - 771224.BR.jpg - © Françoise Stijepovic

3 Bourguignons sur 10 ont plus de 60 ans, 1 sur 10 plus de 75 ans. 1 Franc-Comtois sur 20 a plus de 80 ans. Les 60 ans et plus représentent 27 % des ménages du Grand Dijon. Et 33 300 Francs-Comtois seront potentiellement dépendants en 2020.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur