En direct

Deux modèles de 6 et 8 t qui préfigurent une nouvelle gamme

Gilles Rambaud |  le 25/04/2014  |  RéalisationsMatériel de chantierArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Matériel de chantier
Architecture
Valider
Pelle midi -

Nouveau design, nouvelle dénomination, nouveau moteur, c’est un changement complet que JCB introduit dans ses minipelles. La métamorphose, qui a d’abord touché deux gros modèles de 6 t et de 8 t, doit s’opérer dans le reste de la gamme. Elles s’appellent 86 C1, 85 Z1 (un modèle à rayon zéro) et 67 C1. Le changement est perceptible au premier coup d’œil, avec un capot aux angles redessinés. « Fini le plastique ! Toute la carrosserie est dorénavant en métal. C’est une demande des loueurs », explique Robert White, à la direction des produits compacts chez JCB. Sous ce capot, un nouveau 4 cylindres fourni par Kohler arrive à se conformer aux nouvelles normes antipollution sans utiliser de filtre à particules. On y trouve cependant un catalyseur d’oxydation diesel (DOC), une recirculation des gaz d’échappement (EGR) et une rampe commune d’injection à haute pression. Juste derrière, encore une nouveauté, avec un distributeur hydraulique Bosch Rexroth qui contient un système d’économie d’énergie exclusif à JCB. « Le brevet sur cette innovation nous appartient, même si l’organe est fabriqué ailleurs », prévient Robert White. Plus de sous-traitance, en revanche, en ce qui concerne la cabine, fabriquée à présent en interne, dans une unité de production dédiée. Côté mécano-soudure, une attention particulière a été portée au châssis. Il adopte une forme originale, avec des poutres en « V » et de larges ouvertures. « Cela empêche la boue de s’accumuler et réduit le travail de nettoyage au retour du chantier. Encore une demande forte de la part des loueurs », note Robert White. La lame a été redessinée. En option, on peut la choisir orientable, ce qui convient aux utilisateurs de pelles de cette catégorie. À l’intérieur de l’équipement, des bagues en matériaux composites entourent tous les axes, même ceux du godet, et retiennent la graisse. Bilan : un graissage toutes les 500 heures suffit. À noter, encore, une ligne hydraulique auxiliaire à commande proportionnelle pour des accessoires de précision, comme des attaches rapides orientables. JCB n’a donc pas lésiné sur les changements avec cette nouvelle génération de petites machines urbaines.

PHOTO - 785800.BR.jpg
PHOTO - 785800.BR.jpg - © jcb

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur