En direct

Deux hangars à la plage
Le hangar "ouvert" - © © Laure Saunier

Deux hangars à la plage

Service architecture et urbanisme |  le 14/10/2015  |  ArchitectureHérault

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Hérault
Valider

Les architectes ne construisent pas seulement des pyramides, des cathédrales ou des philharmonies. Il leur arrive de concevoir des programmes modestes et/ou réputés ingrats. De "simples" hangars par exemple… En route pour Valras-Plage (Hérault)!

A 15 kilomètres de Béziers, à 30 km de Narbonne et à 70 km de Montpellier, la bourgade de Valras-Plage (4500 âmes) est la façade maritime de l’agglomération Béziers- Méditerranée. Ancien village de pêcheurs, cette petite station balnéaire accueille en été de nombreux touristes et leur cortège de réjouissances : feux d’artifices, "Thonades dansantes", soirées Bobby-Lapointe, foires aux vins, initiation au tambourin et autres joyeuses mouclades… Toutes activités qui nécessitent l'utilisation de scènes, planchers de bal, chapiteaux, bâches et plaques à moules...

Ce matériel était jusqu’à présent stocké dans un bâtiment dont la parcelle devait servir à édifier dix logements sociaux. D'où la décision de la municipalité de relocaliser ces impédimenta dans deux nouveaux locaux, sur le site de l'actuel centre technique. Dans une enveloppe de 400 000 euros, l'architecte Laure Saunier (LS Architecture) a installé les deux bâtiments en bordure de parcelle afin qu'ils forment une barrière visuelle entre les habitations voisines et le centre technique, et dégagent une cour centrale pour la manœuvre des véhicules.

A partir de simples volumes parallélépipédiques, l'architecte a joué avec les altimétries des points de faitage et d’égout de la toiture pour créer une dynamique. La proximité de la mer a imposé une structure en acier galvanisé. L'ensemble est bardé en gris clair thermo-laqué. Le bâtiment "ouvert" permet d’entreposer le matériel de voirie et, aux véhicules, de stationner à l’abri des intempéries. Le bâtiment "fermé" est quant à lui dédié au rangement des planchers de bal, tonnelles, chapiteaux, sapin de noël, etc. Le budget initial n’ayant pas été atteint lors des appels d’offres travaux, la municipalité en a profité pour intégrer dans son enveloppe financière la construction d’un quai de déchargement sur le site du centre technique municipal dont la maitrise d'œuvre a également été confiée à LS Architectures.

Le hangar
Le hangar "fermé"... - © © Laure Saunier

Fiche technique

Maitrise d’ouvrage : Ville de Valras-Plage

Maîtrise d'œuvre : Laure Saunier, architecte mandataire (LS Architectures). BET : ECBA (structure métallique), Cedat BTP (économiste).

Entreprises : HDR Construction (terrassements, gros œuvre, VRD), Cim Massol (charpentes et menuiseries métalliques, bardage), Electricité Service (électricité).

Budget : 326 923 euros HT (ateliers), 65 875 euros HT (quai)

Commentaires

Deux hangars à la plage

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur