En direct

Deux ans avec sursis requis contre deux dirigeants du BTP

Defawe Philippe |  le 19/09/2008  |  France entièreFormation BTPAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France entière
Formation BTP
Alpes-Maritimes
Valider

Le parquet a requis vendredi deux ans de prison avec sursis et 45.000 euros d'amende contre deux dirigeants d'une entreprise de bâtiments et travaux publics de Nice accusés d'avoir mis en place un système de faux contrats et de fausses factures.

Pierre Noiray, président du directoire de l'entreprise Spada, et sa soeur Laure Cardalous, secrétaire générale de l'entreprise, étaient poursuivis pour avoir versé 100.000 euros à une société britannique pour le règlement de deux rapports fictifs.
Cette somme, versée par chèque, avait été restituée à Spada sous forme de liquidités. Les deux responsables de l'entreprise étaient également accusés d'avoir bénéficié d'un système de fausses factures produites par une autre société de bâtiments et travaux publics, EGB.
Des peines de prison, également avec sursis, ont été requises contre des intermédiaires. Le jugement sera rendu le 31 octobre.
©AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur