En direct

Des voies-école pour les métiers du rail
Ces voies vont permettre aux stagiaires de privilégier les travaux pratiques - © GILLES RAMBAUD

Des voies-école pour les métiers du rail

Gilles Rambaud |  le 29/05/2013  |  EntreprisesLoireSaône-et-LoireFrance entièreApprentissage

Sferis et Eiffage rail viennent de livrer trois voies ferrées pédagogiques pour un centre de formation

GITF, centre de formation spécialisé dans les métiers du ferroviaire, a inauguré mercredi 22 mai un nouveau centre de formation à Montceau-les-Mines, en Saône et Loire. Particularité : il dispose de 3 voies ferrées longues de 350 m où sont regroupés tous les équipements que les futurs professionnels risquent de rencontrer sur le réseau français. Vieilles traverses en bois, nouvelle voie LGV, rails pour tramway, différents types de caténaires, deux voltages différents, plusieurs aiguillages, tous les types d’ancrages et même un passage à niveau. L’inventaire est complet. « Le plus dur a été de retrouver et de se faire livrer toutes les pièces. Rien que pour les caténaires nous avons recensé près de 600 références » se souvient Chadi Qafli, conducteur de travaux chez Sferis. Pour son directeur général, Fabien Flauw, ce chantier est une preuve du savoir-faire de cette filiale de la SNCF qui affiche tout juste un an d’existence. « Nous disposons d’une véritable expertise dans la pose et l’entretien des caténaires et de la signalisation. Or cette compétence répond à un véritable besoin de la part des entreprises, ce qui explique qu’elles font appel à nous pour présenter des offres en groupement. 95% des chantiers que nous avons traités se sont fait dans ce cadre ». Ce fut encore le cas ici, avec Eiffage rail.

« L’Égletons du ferroviaire »

Ce centre de formation est l’une des pierres d’un projet plus global qui vise à créer, avec la ville voisine du Creusot, un pôle de compétence autour du transport par fer. « Nous voulons devenir l’Égletons du ferroviaire » plaisante Jean-Claude Lagrange, président de la Communauté urbaine Creusot Montceau, en référence à la petite ville du Limousin célèbre pour ses écoles de travaux publics. Montceau-les-Mines et le Creusot, ancien bassin minier, restent des villes industrielles que la présence d’Alstom aiguille naturellement vers le rail. L’Éducation nationale s’est elle-même investi dans le projet en lançant dès cette année dans les lycées de la ville des cursus liés aux métiers du ferroviaire. Pour l’instant concentrée sur le baccalauréat et la licence professionnelle, cette offre scolaire pourrait monter jusqu’au doctorat, apportant à ce futur pôle de compétence la recherche fondamentale et l’innovation qui lui seront indispensables.

Commentaires

Des voies-école pour les métiers du rail

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur