En direct

Des tramways sans caténaires

le 04/12/1998  |  TransportsEnergieCollectivités localesTravailGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Energie
Collectivités locales
Travail
Gironde
Paris
Europe
Bouches-du-Rhône
Loire-Atlantique
Valider

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE DOSSIER SPECIAL ELECTRICITE
  2. Equipement électrique Les chiffres clés des marchés de travaux
  3. Une pompe à chaleur à capteur enterré
  4. Une ventilation double flux thermodynamique pour une maison individuelle
  5. Pompes à chaleur : une offre mieux adaptée au logement
  6. AVIS D'EXPERT Yves Bost, représentant des industriels français au Syndicat européen de l'éclairage « Evaluer le rapport consommation électrique/efficacité »
  7. Eclairage : le point sur les normes et les réglementations
  8. Rénovation du chauffage pour une HLM
  9. Un système d'information cohérent pour un aéroport
  10. Une cogénération pour un réseau de chaleur
  11. Des tramways sans caténaires
  12. Une climatisation réversible pour une ferme thermale
  13. Une climatisation modulaire et progressive
  14. Les réseaux de communication
  15. Electricité Matrice d'interconnexion pour relais de protection
  16. Electricité Relais statiques
  17. Electricité Masquer les réseaux électriques
  18. Electricité Cogénération de petite puissance
  19. Electricité Connecteur modulaire
  20. Electricité Panneau de contrôle de tarif Bleu électronique
  21. Electricité Variateur pour optimiser l'éclairage public
  22. Informatique Conception schéma électrique
  23. Informatique Superviseur client sur Internet
  24. Informatique Interface opérateur graphique portable
  25. Mesures Analyseur électrique
  26. Génie climatique Radiateur rayonnant en acier
  27. Génie climatique Régulateur configurable
  28. Electricité Connecteur IP67
  29. Equipements industriels Répartiteur et connecteurs surmoulés
  30. Equipements industriels Sondes d'oscilloscope à haute fréquence
  31. Equipements industriels Variateur pour servomoteur
  32. Telecommunications Batteries étanches pour applications télécoms
  33. Télécommunications Accessoires de chemins de câbles
  34. Contrôle et sécurité Système de gestion globale du bâtiment
  35. Energie Groupe électrogène

Le futur tramway de Bordeaux se dispensera peut-être de caténaires. Le problème de la sécurité lié au passage d'un courant continu de 750 V dans le sol ou dans un troisième rail doit être résolu.

Dès 1880, un tramway desservait la ville de Bordeaux. Après avoir été progressivement abandonné entre les années 40 et 60, le choc pétrolier de 1974 l'a remis au goût du jour.

L'année suivante, une circulaire de Marcel Cavaillé, secrétaire d'état aux Transports, demandait à huit grandes agglomérations françaises, dont Bordeaux, de « réfléchir à la création d'un réseau de tramways ». L'actuel projet bordelais consiste à créer trois lignes cumulant 43 km. Les deux premières, totalisant 21 km, devraient être opérationnelles en 2003, après la création d'un pont routier sur la Garonne, près de la place des Quinconces, l'ancien pont de Pierre étant alors réservé à la circulation des tramways.

Une solution esthétique

Suivant l'exemple d'EDF et de France Télécom qui enfouissent de plus en plus leurs réseaux, la ville de Bordeaux souhaiterait aussi faire disparaître les caténaires. « Mais pour l'instant, il ne s'agit que d'une des options possibles, la décision ne devant être prise qu'à l'automne 1999 », explique François Saglier, chef de la mission Tramway, détaché par la RATP auprès de la CUB (communauté urbaine de Bordeaux).

Très intéressante sur le plan esthétique, cette solution ne pourra être retenue que si elle ne représente pas un surcoût par rapport aux systèmes existants, réalité économique oblige. « La difficulté majeure pour la CUB est qu'elle joue le rôle de pionnière en se lançant dans un tel projet, ajoute François Saglier. Ensuite, dès que le réseau sera mis en place et aura fait ses preuves, d'autres communes suivront certainement cet exemple qui a de bonnes chances de devenir une solution d'avenir, même si les caténaires savent maintenant se faire très discrètes. »

En revanche, l'absence de caténaires ne constitue pas un argument décisif pour la mise en place d'un éventuel tramway à Paris, sur le boulevard des Maréchaux ou sur l'ancienne Petite Ceinture, alors que cela aurait pu être le cas pour une ligne traversant la capitale.

La sécurité avant tout

L'aspect technique ne soulève pas de difficulté particulière : un tramway peut indifféremment être alimenté par le haut (caténaires) ou par le bas. « Dans ce dernier cas, l'alimentation peut s'effectuer par le sol avec un rail continu enterré et une perche isolée munie d'un frotteur, le caniveau se refermant après le passage de la rame grâce à des lèvres en caoutchouc. Mais la solution que nous privilégions, à l'instar de bon nombre de constructeurs, est plutôt l'emploi d'un troisième rail apparent, comme pour le métro parisien. Au lieu d'être latéral, il se trouverait simplement sous la rame », explique Emmanuel Mouton, responsable infrastructures transport de la division Comsip de Cegelec (Alstom).

Mais, en raison de son accessibilité, ce troisième rail ne saurait être alimenté en permanence par un courant continu de 750 V sans représenter un réel danger. Les tronçons ne seraient donc alimentés que lors du passage du tramway pour assurer une sécurité optimale. Simple en théorie, cette idée soulève encore de nombreuses interrogations : comment détecter de manière fiable la rame, comment organiser le franchissement des voies, que se passe-t-il en cas de pluie, que se passe-t-il si quelqu'un se trouve sur les rails à proximité immédiate du tramway...

La CUB demande donc une homologation en matière de sécurité afin de s'assurer qu'il n'y aura pas d'alimentation intempestive en l'absence de tramway.

« Plusieurs constructeurs de matériels roulants (Ansaldo, Alstom, Ciat, Bombardier, Matra-Siemens...) travaillent à la mise au point de solutions techniques prometteuses », commente François Saglier. Chez certains, comme Bombardier-ANF par exemple, un projet de tramway avec prise au sol est à l'étude depuis une bonne vingtaine d'années.

De son côté, Ansaldo lance une expérience à Trieste (Italie) en janvier prochain. Elle porte sur un bus électrique, un système en fait plus complexe à réaliser car le retour du négatif ne peut avoir lieu par les rails, contrairement à ce qui se passe pour un tramway.

De son côté, SGTE, qui n'est pas un constructeur de matériels roulants, prépare une solution adaptable à plusieurs modes de transports : tramway, autobus, voiture électrique... Une expérimentation en site urbain devrait d'ailleurs être lancée à Marseille courant mars 1999.

Selon l'option retenue par la CUB et le type d'appel d'offres (système seul, système et exploitation...), la formation de consortiums associant un professionnel du génie civil (ce lot représente, en fait, la plus lourde part de l'investissement : de 75 à 90 %), un constructeur de matériels roulants et un exploitant de réseau s'imposera peut-être.

PHOTO : La disparition des caténaires pourrait séduire un plus grand nombre de villes (ici le tramway de Nantes alimenté par caténaires).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Précis du droit de la commande publique

Précis du droit de la commande publique

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur