En direct

Des salles de bains préfabriquées mais personnalisées

Laurent miguet |  le 12/07/2013  |  LogementTechniqueBâtimentHaut-RhinFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Technique
Bâtiment
Haut-Rhin
France entière
Europe
Ephad
Valider
Construction modulaire -

Dans les espaces sanitaires, le sur-mesure ne s’oppose plus à l’industriel. En Alsace, le chantier d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes en apporte la démonstration.

Outre les gains de temps et de fiabilité, l’approche industrielle de la salle de bains démontre son adaptation aux spécificités architecturales sur le chantier de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Bergheim (Haut-Rhin). « Les interactions entre les corps d’état compliquent la mise en œuvre de cette partie sensible de nos opérations, explique Philip Katz, directeur de la société d’économie mixte de Haute- Alsace (Semha). Pour autant, il ne s’agit pas de reproduire le modèle monobloc en polyester de l’hôtellerie bon marché. »

Le maître d’ouvrage délégué par l’Ehpad a trouvé la réponse de l’autre côté des Alpes : sur son site proche de Brescia, l’italien EuroComponents réalise les enveloppes des salles de bains en béton. « Nous partons toujours d’une page blanche pour nous adapter aux contraintes des clients », explique Laurent Leterouin, responsable du service commercial France d’EuroComponents. Réunis par l’industriel dans ses ateliers, les électriciens, plombiers et carreleurs se conforment aux prescriptions des architectes de chaque projet. Le matériau de structure présente une résistance mécanique compatible avec des WC suspendus. Des douches à l’italienne profitent de la légère pente du plancher chauffant.

Dix minutes par salle de bains

Un camion transporte jusqu’à six blocs de trois tonnes pièce. Sur le chantier équipé d’une grue de quatre tonnes, dix minutes suffisent à manutentionner et positionner chacune des 121 salles de bains. « Par rapport à des méthodes traditionnelles, le gain de temps atteint au moins deux mois », affirme Philippe Laîné, architecte chez Emergence Architecture. « Malgré quarante jours d’intempéries, nous tenons les délais », se réjouit Patricia Armindo, qui dirige le chantier de gros œuvre pour Armindo Frères. Les deux entreprises qui se partagent ce lot ont mis en œuvre un plan d’étaiement compatible avec l’encombrement des pièces préfabriquées. Des poutres provisoires percent les refends pour étayer l’espace de 70 cm entre les plafonds des salles de bains et les prédalles de l’immeuble.

PHOTO - 727675.BR.jpg
PHOTO - 727675.BR.jpg - ©
PHOTO - 727676.BR.jpg
PHOTO - 727676.BR.jpg - © photos : EUROCOMPonENTS
Fiche technique

Maître d’ouvrage : Ehpad de Bergheim et Saint-Hippolyte. Maître d’ouvrage délégué : Semha. Architecte : Emergence Architecture. Bureau d’études : SNC-Lavalin. OPC : Cap Avenir. Gros œuvre : Armindo Frères, Este. Montant des travaux : 12,7 millions d’euros HT. Calendrier : juillet 2012 - août 2014.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur