En direct

Des règles de sécurité à respecter

le 05/12/1997  |  ImmobilierLogementEquipementSécurité et protection de la santéMaison individuelle

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE - 4867 - REHABILITATION
  2. Panne historique du moteur principal du bâtiment
  3. Climatisation Un «plafond rayonnant froid» pour une tour de bureaux
  4. Structure Un entrepôt transformé en logements
  5. Structure Renforcement de poutres et de poteaux
  6. Structure Rehausse de bureaux par pieux battus
  7. Structure Surélévation de bâtiments HLM
  8. Fondations Le «soil crete» au secours d'un musée
  9. Electricité Sécurité pour la salle des marchés du Crédit lyonnais
  10. Sols textile Décor personnalisé
  11. Bétons Un chantier très diffus
  12. Aménagement intérieur Un bâtiment militaire devient musée
  13. Démarche séquentielle : nouvelle distribution des cartes
  14. Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons
  15. Isolation par l'extérieur pour rénover des logements
  16. Une vêture avec enduit mince sur isolant
  17. Des échanges informatisés pour une opération HLM
  18. Un faux plafond à grandes trames
  19. Mise en sécurité des installations électriques
  20. Des règles de sécurité à respecter
  21. Organisation : la réhabilitation d'une copropriété complexe
  22. Rénover les terrasses en aidant à la gestion de l'eau
  23. Réfection de sol sans décapage mécanique
  24. Sommaire dossier
  25. Une croissance sans enthousiasme
  26. REHABILITATION Les aides dans le parc privé
  27. Façade Restauration à l'identique de la « Maison radieuse »
  28. Transformation d'une usine en collège
  29. Création d'un étage léger pour un cinéma converti en hôtel
  30. Reprise en sous-oeuvre sur deux niveaux de sous-sol
  31. Le Grand-Quevilly : six tours de quinze étages des années 70 totalement «relookées »
  32. INFORMATIQUE Un outil d'évaluation pour la réhabilitation
  33. Un hôtel trois étoiles climatisé au gaz
  34. Protections d'urgence provisoires contre le saturnisme
  35. Remplacer les canalisations en plomb
  36. Reconstruire à l'identique un moulin brûlé
  37. Mise en sécurité électrique pour des immeubles HLM
  38. REHABILITATION La mise en sécurité des installations électriques
  39. Des solutions pour renforcer les structures existantes
  40. LOUIS-MARIE MICHON, ingénieur principal de l'entreprise Pradeau & Morin (Fougerolle) « Il faut identifier les descentes de charges »
  41. JEROME STUBLER, directeur technique du groupe Freyssinet « Nous sommes des dermatologues du béton»
  42. PETER TERRELL, gérant de l'ingénierie Terrell Rooke Associés « Il faut maîtriser les déformations »
  43. Des fibres de carbone pour renforcer les structures
  44. Renforcement d'un plancher en site occupé
  45. Transformation d'un hangar en béton armé
  46. Un plancher en bois composite
  47. Des planchers mixtes connectés
  48. Les bacs collaborants acier-béton
  49. Menuiserie Escalier repliable
  50. Vichy Centre de séjour
  51. Transformations à petits prix
  52. Détection précoce de la corrosion
  53. Un connecteur de planchers mixtes bois béton
  54. Sauvegarder les premiers ouvrages en béton
  55. Les architectes à l'honneur
  56. « Un contexte porteur pour la qualité architecturale des réhabilitations »
  57. NIMES Place des Esclafidous
  58. PARIS-20e Rues Alexandre- Dumas et de Terre-Neuve
  59. AULNAY-SOUS-BOIS Cité des Merisiers
  60. PARIS-16e Rue Félicien-David
  61. LE BLANC-MESNIL Cité du 212
  62. TOULOUSE Cité universitaire Daniel-Faucher
  63. BAYONNE Rues d'Espagne et Lagréou
  64. PARIS-19e Rue de Crimée

-L'évaluation de la sécurité de l'installation et l'établissement d'un diagnostic peuvent être réalisés par la simple vérification de quelques points.

La mise en sécurité des installations électriques, contrairement à la mise au norme, se limite à quelques règles essentielles. Cependant, il est parfois difficile à l'électricien habitué à respecter la norme NF C 15-100 de se limiter à quelques opérations. L'association Promotelec a donc rédigé un guide destiné aux professionnels, leur permettant d'établir un diagnostic rapide mais précis. Il répond à la grande majorité des cas de figure.

Une bonne prise de terre grâce à une liaison équipotentielle

La première règle essentielle porte sur la présence, en tête de l'installation, d'un appareil de commande et de protection, afin de pouvoir couper rapidement le courant en cas d'accident. Il est nécessaire également de mettre en place un dispositif de protection différentielle à haute sensibilité de 30 mA.

La prise de terre, parfois difficile à trouver en immeuble collectif, est obligatoire en maison individuelle. Elle doit être à l'abri de la sécheresse comme du gel, et réalisée avec un ou plusieurs piquets interconnectés. Dans les immeubles, il n'est plus autorisé d'utiliser la canalisation montante d'eau (voir schéma). En effet, les compagnies de distribution d'eau mettent des canalisations d'approvisionnement en plastique, donc isolantes. L'une des solutions pour l'électricien consiste alors à établir une liaison équipotentielle dans la cuisine, comme pour la salle de bains.

Le but de la liaison équipotentielle est de relier les masses et les éléments conducteurs d'une pièce, et de la raccorder à un conducteur de protection, lui-même connecté à la barrette de terre située dans le tableau général de distribution.

En matière de protection des circuits, les anciens coupe-circuit à tabatière ou à broches, rechargeables, n'assurent pas de protection suffisante. Il sont sujets à des surcalibarges. La solution proposée par Promotelec consiste à les remplacer par des disjoncteurs divisionnaires phase plus neutre. En complément, il est nécessaire d'avoir des circuits spécialisés de section suffisante, de façon à alimenter des appareils tels qu'une machine à laver le linge ou un appareil de cuisson.

Il ne faut pas oublier les canalisations composées de fils souples anciens ou sous conduit métallique apparent, qui doivent être également remplacées. De manière générale, un matériel nouveau, portant la marque NF-USE, doit se substituer à tout matériel endommagé.

SCHEMA : LIAISON EQUIPOTENTIELLE DANS LA CUISINE (Source Promotelec)

Les compagnies de distribution d'eau remplacent les canalisations métalliques par d'autres en matériau isolant. Dès lors, il faut réaliser une liaison équipotentielle en cuisine, comme pour la salle de bains.

POUR EN SAVOIR PLUS...

« Guide de l'installateur », sécurité électrique de habitat existant (Visa Promotelec), association Promotelec, espace Elec, Cnit, BP 9, place de la Défense ; tél. : 01.41.26.56.60.

Commentaires

Des règles de sécurité à respecter

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX