En direct

Des règles de l’art compatibles avec le Grenelle Environnement
Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 - © © www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr

Des règles de l’art compatibles avec le Grenelle Environnement

ISABELLE DUFFAURE-GALLAIS |  le 13/10/2011  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
France entière
Valider

Le programme d’accompagnement des professionnels du bâtiment « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 », lancé il y a un an, débouche aujourd’hui sur les premiers résultats concrets.

Doté d’un budget d’une vingtaine de millions d’euros sur trois ans, financé par l’Etat et les « obligés » des certificats d’économie d’énergie EDF et GDF-Suez, le programme « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 » (RAGE) réunit l’Agence Qualité Construction (AQC) chargée de sa gestion et de son animation, la Capeb et la FFB représentant les entreprises, la Coprec pour les contrôleurs techniques et enfin le CSTB.

La plus importante partie du programme est l’analyse des principaux documents techniques unifiés (DTU) et règles professionnelles existants pour les rendre compatibles avec les objectifs du Grenelle Environnement. Ce qui pourra conduire à les modifier ou à les compléter si nécessaire. Il s’agit également d’élaborer des règles techniques traitant spécifiquement des travaux d’économies d’énergie dans les domaines qui n’en disposent pas aujourd’hui, notamment dans le secteur de la réhabilitation des bâtiments existants.

Ces « recommandations professionnelles » sont destinées à devenir par la suite des normes NF DTU. « Elles déboucheront également sur des manuels de formation, des carnets de chantiers très opérationnels et une évolution des qualifications professionnelles », promet Alain Maugard, président du programme. Il se réjouit par ailleurs de l’accord passé avec la fédération des sociétés d’assurance pour considérer comme techniques courantes les travaux qui respecteront ces recommandations.

Premières recommandations professionnelles pour le photovoltaïque intégré et les rupteurs thermiques

Les sujets qui ont été jugés les plus urgents à traiter par les membres du conseil d’orientation du programme sont les pompes à chaleur, le photovoltaïque intégré, les puits canadiens, le solaire thermique, les rupteurs de ponts thermiques, les poêles à bois. Les premières « recommandations professionnelles » seront présentées lors du salon Batimat, au cours de deux conférences dans le cadre du Forum Actualités Construction (pavillon 4, face au stand de l’AQC D182) : le mardi 28 novembre à 13 h 30 pour les systèmes photovoltaïques intégrés en toiture, et le mercredi 9 novembre pour les rupteurs thermiques.

Pour continuer l’élaboration de ces documents, deux pôles d’expertise viennent d’être créés. Le premier, qui s’intéressera à la partie « passive » du bâtiment  (l’enveloppe), réunira les centres techniques industriels dédiés aux différents matériaux (béton, bois, métal, tuiles et briques), sous la houlette du CSTB. Le second, consacré à la partie « active » (les équipements techniques), sera piloté par le Costic. Ses premières recommandations sont attendues pour la fin de l’année. Elles porteront sur les pompes à chaleur air/eau, la ventilation double flux et les chaudières bois.

Retour d’expérience sur les bâtiments BBC

Batimat sera aussi l’occasion pour le programme « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 » de présenter les premiers retours d’expériences de non-qualité et de dysfonctionnements dans les bâtiments BBC (conférence le mardi 8 novembre à 14 h 30 au Forum Actualités Construction). Une première étude, réalisée en 2010 sur une trentaine de bâtiments BBC par l’AQC et la DHUP du ministère de l’Ecologie, a été complétée pour atteindre 200 opérations analysées. L’AQC a mis au point un outil d’analyse des résultats par critères.

Outils d’autocontrôle de la performance énergétique

Par ailleurs, sont annoncées deux études, confiées à CDPEA (plateforme Construction durable performance énergétique Aquitaine) dont la livraison est attendue en fin d’année. La première a pour objectif d’identifier les méthodes et outils d’autocontrôle sur chantier pour les entreprises, destinés à vérifier la qualité de réalisation de l’étanchéité à l’air, de l’isolation et de la ventilation. La seconde vise à définir une méthodologie d’inspection de l’enveloppe  par les artisans et les entreprises à l’aide de caméras de thermographie infrarouge.

Le CSTB s’attelle quant à lui à l’élaboration d’une grille d’analyse permettant d’évaluer les logiciels à la disposition des artisans et entreprises pour réaliser les audits énergétiques des bâtiments préalablement à leur réhabilitation.

Toutes les informations relatives au programme « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 » sont désormais disponibles sur le site Internet www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr, mis en ligne le 12 octobre. Les professionnels pourront notamment y télécharger gratuitement  les « recommandations professionnelles »,  avant qu’elles deviennent des DTU… payants.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur