En direct

Des piles de ponts coffrées avec des banches pour le bâtiment
PHOTO - 706890.BR.jpg - © olivier Baumann

Des piles de ponts coffrées avec des banches pour le bâtiment

Olivier Baumann |  le 29/03/2013  |  IngénierieOuvrage d'artTravaux sans tranchéeTransportsBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ingénierie
Ouvrage d'art
Travaux sans tranchée
Transports
Bâtiment
Valider

Le génie civil du lot 11 de la LGV SEA est réalisé avec des banches B 8000 EVO 3 d’Outinord.

Qu’on se le dise, les coffrages Outinord ne sont pas uniquement destinés au bâtiment ! C’est en tout cas l’idée que veut faire passer le fabricant, leader de la banche métallique, encore peu connu dans le domaine du génie civil. Quoi de plus symbolique alors pour y parvenir que le chantier de la LGV Sud Europe Atlantique, terrain de jeu du groupement d’entreprises Cosea, piloté par Vinci Construction ? Sur le lot 11 (Angoulême nord), les ouvrages de génie civil sont ainsi entièrement coulés par Razel-Bec (groupe Fayat) dans des B 8000 EVO 3, les banches classiques d’Outinord, qui constituent par ailleurs la totalité du parc de cette entreprise de renom, preuve de leur pertinence dans le génie civil. « Nous les avons notamment mises en œuvre pour réaliser les trente piles d’ouvrages d’art comprises dans notre lot », explique Thomas Fize, conducteur de travaux pour Razel-Bec. Ces banches de forme standard ont dû être adaptées à la géométrie spécifique des piles de ces ponts : « Nous avons commandé à Outinord des modules complémentaires pour les chevêtres et les abouts des piles », se souvient Thomas Fize. L’occasion rêvée pour le fabricant de démontrer sa capacité à produire des éléments « sur mesure ». L’outil chevêtre (pièce de liaison entre la pile et le tablier), à la forme biaise identique pour les trente piles à réaliser, se connecte à la banche de la même manière que deux banches entre elles. Les pièces d’about  éléments verticaux nécessaires à la « fermeture » du coffrage aux extrémités des piles  sont conçues pour épouser parfaitement le calepinage du fût des piles, dont la plus grande face varie en longueur. La profondeur des pièces d’about est ainsi réglable pour s’adapter à cette largeur variable, comprise entre 12,50 m et 13 m. Ces pièces sont évidemment conçues pour être totalement compatibles avec les modules standard, tant en termes d’assemblage que de conditions de sécurité, la présence d’une passerelle et de garde-corps permettant d’assurer la continuité des cheminements. « Le système que nous avons proposé est un outil complet en termes de sécurité et de qualité », résume Lionel Sagorin, commercial secteur Sud-Ouest d’Outinord. Le chantier de la LGV traduit l’appétit d’Outinord pour les chantiers de génie civil, qui représentent un vrai relais de croissance face à un secteur du bâtiment en berne.

PHOTO - 706890.BR.jpg
PHOTO - 706890.BR.jpg - © olivier Baumann

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur