En direct

Des petits réglages pour de grosses économies

Mathieu Dejeu |  le 24/02/2017  |  Paris

Oze-Energies associe capteurs et modélisation pour réduire, sans travaux, les consommations des bâtiments.

Le 18 novembre dernier, une foule d'étudiants se pressait à la deuxième édition du Challenge data. Dans le cadre de ce concours, organisé par la Fondation sciences mathématiques de Paris et l'Ecole normale supérieure, 11 entreprises confient aux participants la réalisation d'un modèle informatique prédictif à partir d'une base de données afin d'anticiper la fissure d'une conduite ou de prédire la qualité de l'air dans plusieurs villes.

Pour sa part, Oze-Energies propose aux futurs ingénieurs d'estimer les consommations futures d'un parc immobilier en s'appuyant sur les mesures de capteurs implantés dans chaque site. Un défi qui résume bien sa principale activité : « Nous aidons des sociétés foncières et des entreprises locatrices à réduire les dépenses liées à l'énergie de leurs bâtiments, explique Gilles Nozière, fondateur et directeur général de la société. Notre approche consiste à améliorer l'existant avec un meilleur réglage des équipements et l'adaptation des contrats de fourniture en énergies. »

Créée en 2005, Oze-Energies a tout d'abord conçu des installations de chauffage économiques et écologiques pour les particuliers. Puis, elle s'oriente vers la maîtrise de l'énergie dans les années 2010. Après une période de développement, la société possède une méthode bien rodée depuis trois ans. L'étude d'une construction commence ainsi par un examen des factures. Puis, les équipes d'Oze instrumentent les locaux. Elles installent des capteurs sans fil qui mesurent en temps réel les consommations, la température et le taux de CO . Le fonctionnement des appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation est également scruté. « Nous louons nos systèmes de mesure. La technologie change rapidement, et la maintenance requiert l'attention de spécialistes, précise Gilles Nozière. Grâce à ce suivi métrologique, nous pouvons connaître les usages du bâtiment. Cette opération demeure généralement trop coûteuse pour les édifices inférieurs à 1 000 m². Dans ce cas, nous en restons à l'analyse statistique des factures. » Les propriétaires et les responsables de maintenance ont aussi accès à un tableau de bord informatique qui compile les informations récoltées.

Trois ans pour progresser. La dernière étape consiste à agréger les données récupérées dans un logiciel de modélisation conçu par l'entreprise. Il permet de simuler différentes stratégies et de prévoir les économies qu'elles produiraient. Environ trois mois après le lancement du processus, le bureau d'études donne ses premières recommandations au client. L'optimisation se poursuit en général pendant trois ans. « La première année apporte de grosses économies, détaille le directeur. L'année suivante, nous nous attaquons à des ajustements plus fins et à la renégociation des contrats avec les fournisseurs d'énergie. Enfin, nous entrons dans une période de pérennisation et de maintien des gains. Ces mesures génèrent en moyenne 25 % d'économie sur les coûts », détaille le directeur. Oze-Energies compte aujourd'hui 1 million de mètres carrés équipés.

PHOTO - 5974_377304_k2_k1_947341.jpg
PHOTO - 5974_377304_k2_k1_947341.jpg - ©

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur