En direct

Des peintures contre la corrosion des ouvrages d'art

le 17/11/2000  |  Réglementation techniqueAcierProduits et matérielsTravailTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Acier
Produits et matériels
Travail
Technique
Valider

Sommaire du dossier

  1. L'audace dans la construction
  2. Des édifices surprenants
  3. Parkings : les sidérurgistes prônent la protection active
  4. Une halle couverte en Inox
  5. Des châssis de grande portée pour un lycée
  6. Chantier industriel : un « mikado » géant
  7. Une rehausse avec 260 t de métal
  8. Distribution d'efforts dans un pont exceptionnel
  9. Un «ventre de poisson» rigide
  10. Locaux industriels : des poutres alvéolées cintrées pour gagner de la place
  11. Une « boîte » en acier pour fabriquer... de l'Inox !
  12. Une structure poteaux-poutres mixte acier-béton
  13. Prix « Acier innovation 97 »
  14. Présentation du concept Prism
  15. Normalisation européenne
  16. SOMMAIRE DOSSIER Acier
  17. Un marché en pleine concentration
  18. Soutien d'un « renouveau » architectural
  19. ENTRETIEN JACQUES HUILLARD «Nous devons investir en matériels»
  20. Le Syndicat de la construction métallique de France proclamera le 3 décembre 1998 les résultats du 13e concours des plus beaux ouvrages de construction métallique.
  21. Quatre dos-d'âne spectaculaires
  22. La passerelle Solférino, enfin !
  23. Décapage à l'eau à ultra-haute pression
  24. Des solutions pour réhabiliter les bâtiments scolaires des années 60
  25. Les aciers inoxydables font leur entrée dans les structures
  26. Une construction par voile porteur en acier
  27. Un hall de 30 000 m2, libre de poteaux intermédiaires
  28. Une structure acier-béton à montage rapide
  29. Une façade à « intelligence thermique »
  30. Une ossature prête à vitrer pour couvrir un patio
  31. Résistance au feu des structures métalliques
  32. Les capacités constructives de l'acier
  33. Economie La concentration bat son plein en Europe
  34. Jean-Paul Rouffiac Président de la Fédération française de l'acier
  35. La stratégie d'Usinor
  36. Performances Des structures plus grandes et plus légères
  37. Une vasque à poser sur des tripodes
  38. Une charpente de 4180 m2 sans appui intermédiaire
  39. Robert Rocher Directeur technique de CM Paimboeuf (Spie)
  40. Des mégapoutres de 65 m de portée
  41. Systèmes constructifs Des ossatures industrialisées
  42. 4 000 m2 de bureaux réalisés en six mois
  43. Jean-Michel Porte Directeur régional de Sogelym Steiner (investisseur-constructeur)
  44. Ossature mixte pour une HLM
  45. Finitions Recherche esthétique
  46. Protection maximale pour une usine
  47. Une prise de patine immédiate
  48. L'acier vieilli comme symbole
  49. Françoise Carrara Responsable développement des produits prélaqués chez Usinor
  50. Des façades qui changent de teinte
  51. Protéger l'acier contre la corrosion
  52. L'ascension régulière de la construction métallique
  53. Une Europe plus métallique que la France
  54. L'utilisation de l'acier affine les structures
  55. Une ossature invisible pour une façade transparente
  56. Quand l'asymétrie d'un pont se fait harmonieuse
  57. Jongler avec les règles parasismiques
  58. Une toiture en onde de 10 000 m2
  59. Une poutre précontrainte en acier pour un plancher mixte
  60. Quatre pistes pour exprimer l'acier
  61. Sous-faces de planchers en Inox brut
  62. Acier autopatinable avec aluminium : précautions
  63. Acier galvanisé jauni naturellement pour une passerelle
  64. Du mat au brillant
  65. Mariage de métaux et mobilier urbain
  66. Tableau par perforations de l'acier
  67. Impressions glacées
  68. Les structures métalliques non protégées résistent bien au feu
  69. Protection de travail Armoire vestiaire séchante et sèche-chaussures à air chaud et générateur d'ozone
  70. Matériaux Machine de sciage mural
  71. Outillage Profileuse manuelle pour bandes métal
  72. Menuiserie Porte d'entrée en acier galvanisé
  73. Traitement de l'eau Mélangeur submersible à entraînement direct
  74. Aménagements urbains Portillon métallique à pivots réglables
  75. Menuiserie Garde-corps autoportant
  76. Génie climatique Conduit de fumée à départ de sol
  77. Traitement de l'eau Agitateur à faible vitesse de rotation
  78. Génie climatique Caisson cyclonique de traitement d'air
  79. Génie climatique Extracteurs éoliens dynamiques
  80. Menuiserie Portes antipanique et antipince-doigts
  81. Electricité Pupitres inox pour ambiances corrosives
  82. Menuiserie Portillon pour personnes handicapées
  83. Génie climatique Chaudière sol à gaz avec raccordement cheminée
  84. Utilitaires Un turbo diesel injection pour l'Express Kangoo
  85. Outillage Câbles de suspension autobloquants
  86. Comment protéger les structures métalliques contre le feu ?
  87. Des peintures contre la corrosion des ouvrages d'art
  88. « L'acier est un matériau créatif à toutes les échelles »
  89. NANTES Budget serré pour des bureaux de qualité
  90. CHALON-SUR-SAONE Un complexe sportif monté à sec, couvert d'une charpente "en roue de vélo"
  91. DUNKERQUE Un principe constructif pour réaliser toute l'enveloppe du bâtiment
  92. COLOGNE (ALLEMAGNE) Un parking métallique de 6 000 places sans protection au feu
  93. DELFT (PAYS-BAS) Un immeuble sans chauffage, une structure acier élémentaire
  94. CHATOU Profilés standard pour un centre technique municipal
  95. NEWCASTLE (ANGLETERRE) Le Gateshead Millenium Bridge bascule pour laisser passer les bateaux, et forme alors une arche spectaculaire
  96. IJBURG (PAYS-BAS) Le pont Enneüs-Heerma évoque l'épine dorsale d'une créature marine
  97. La concentration ne fait que commencer
  98. Arcelor mise sur la construction
  99. «Les effets positifs des synergies sont sensibles dès 2002»
  100. Un grand textile métallique à l'horizontale protège du soleil
  101. Une passerelle à Bilbao utilise les qualités mécaniques du tout inoxydable
  102. Construction industrielle en finesse à la CCI du Luxembourg
  103. Trois pavillons emballés d'une maille Inox à Niort
  104. Bureaux à ossature tout acier en Seine-Saint-Denis
  105. Une toiture Inox fédère les volumes d'une usine en Suisse
  106. Ombrelle en aluminium et acier pour les tramways de Bordeaux
  107. Vuitton s'habille d'une toile Inox au Japon
  108. Arbres métalliques parasismiques pour l'aérogare Bâle-Mulhouse
  109. Anticorrosion : les peintures et la préparation de surface s'adaptent aux législations
  110. Structures acier : solutions constructives et logiciels de calcul à l'honneur
  111. Le marché français de la construction résiste
  112. Styltech, Algeco, Phénix : Trois systèmes constructifs en évolution
  113. Valoriser Styltech dans le résidentiel
  114. Algeco à l'assaut de la construction en dur
  115. Coup de jeune chez Maisons Phénix
  116. Un pont à caissons pour le Thalys
  117. Des portes géantes pour l'usine de l'A380
  118. 36000 t d'acier assemblées sur les rives du Tarn
  119. MATERIAUX ET COMPOSANTS STRUCTURE, MACONNERIE, FACADES Armature à béton en acier inoxydable pour milieux agressifs
  120. MATERIAUX ET COMPOSANTS STRUCTURE, MACONNERIE, FACADES Dallage sur pieux en béton renforcé de fibres acier
  121. PORTES D'ACCES Bloc-porte d'entrée en profilés acier à ailettes
  122. ENTRETIEN ET SECURITE DES TOITURES Ligne de vie avec amortisseur de charges
  123. BARDAGES, VETURES, VETAGES Lames acier pour bardage horizontal ou vertical
  124. MATERIAUX ET COMPOSANTS STRUCTURE, MACONNERIE, FACADES Poutrelles en acier laminé à haute limite d'élasticité
  125. FENETRES ET PORTES-FENETRES Fenêtres et portes-fenêtres en acier à rupture de pont thermique
  126. BARDAGES, VETURES, VETAGES Plaques à ondulations demi-circulaires
  127. ESCALIERS, GARDE-CORPS, MAINS-COURANTES Modules d'escalier métallique en kit
  128. FAUX-PLAFONDS Panneaux en acier abaissables et coulissants pour faux-plafond

Très utilisées pour protéger les ponts de la corrosion, les peintures comportent de moins en moins de composés polluants ou dangereux pour la santé.

A moins qu'ils ne soient couplés, les systèmes de peintures sont beaucoup plus utilisés que la protection par galvanisation dans le domaine des ouvrages d'art. La technique la plus classique consiste à appliquer un inhibiteur de corrosion, également appelé primaire, sur l'acier nu, une couche intermédiaire, puis une couche de finition. Des systèmes bicouches existent aussi, l'intermédiaire n'étant plus appliquée. Depuis une dizaine d'années, on est ainsi passé de quatre ou cinq couches à deux pour une épaisseur sensiblement équivalente (environ 200mm), les coûts de main d'oeuvre étant très importants.

Les techniques de protection contre la corrosion des ouvrages d'art permettent d'obtenir des durabilités supérieures à vingt ans (douze ans dans les années 30). La certification des personnels (décapage, métallisation ou application des peintures), des inspecteurs et surtout des produits donne la possibilité d'augmenter cette durabilité. Telle est la tâche de l'ACQPA (Association pour la certification et la qualification en peinture anticorrosion). Cet organisme, créé en 1994, note les systèmes de peinture par classe de corrosivité sur la base d'une durabilité de quinze ans. Les couleurs de finition sont également concernées par la certification avec la définition d'une carte de 23 couleurs.

Une évolution vers le respect de la santé et de l'environnement

Les systèmes de peintures qu'on trouve sur le marché ont évolué avec la réglementation sur l'hygiène et la sécurité. Ainsi les quantités de solvants ont diminué dans les formules, d'où l'utilisation de peintures à « haut extrait sec ». Les produits en phase aqueuse se sont peu développés, principalement pour des raisons de coût, mais les industriels ont des formules en réserve, et il se pourrait qu'ils suivent le même développement que dans le domaine de l'automobile ou de l'électroménager.

Par ailleurs, le taux de zinc métal dans les primaires a diminué ; ainsi sont apparus des « pauvres en zinc », formules dans lesquelles une partie de la pigmentation zinc est remplacée par des pigments inertes.

Les systèmes bicouches épais, sans primaires au zinc pour les parties vues, se sont également bien développés ; ce type de système, qui n'a pas que des avantages, en particulier pour la gestion de l'application des couches, diminue les coûts de protection et surtout autorise un entretien ultérieur (non polluant) par le zinc, lors du décapage.

Enfin commencent à apparaître des formules à base de résines siliconées permettant de s'affranchir de la toxicité de résines issues de la chimie du carbone.

Les protections actuelles

Aujourd'hui, les systèmes de protection les plus utilisés sur les ponts sont presque tous des systèmes avec finition colorée, sauf dans le cas des intérieurs de caisson.

La plupart des surfaces sont protégées au neuvage par un système à trois couches avec : primaire au zinc à liant époxyde ; intermédiaire à liant époxyde ; finition acrylique polyuréthanne.

Les épaisseurs se situent entre 180 et 220 mm, selon les ambiances, et on note une augmentation des épaisseurs des couches de finition.

On trouve aussi des systèmes 2 couches avec : primaire époxyde surface tolérant épais ; finition acrylique polyuréthanne épaisse.

Les épaisseurs se situent alors entre 240 et 280 mm. Ce type de système bicouche est également utilisé en parties non vues, en remplaçant la couche de finition acrylique polyuréthane par une couche identique à la première.

Moins utilisés, on trouve des systèmes à trois couches caoutchouc chloré, des brais époxydes, des brais acryliques pour les parties non vues, ou encore, des peintures poudres appliquées en monocouche sur acier galvanisé pour les corniches et les équipements d'ouvrage.

Depuis 1969, l'utilisation d'abrasifs de décapage à plus de 5 % de silice libre, comme le sable, est interdite. Ils ont donc été remplacés par des abrasifs issus de scories de métallurgie de l'acier ou du cuivre et par des abrasifs de type silicate d'aluminium naturel. Les travaux de décapage étant plus coûteux, le grenaillage s'est alors fait dans des ateliers pour pouvoir procéder au recyclage des abrasifs, puis a suivi l'application de une ou deux couches, toujours en atelier, et les retouches sur le chantier.

En outre, le décapage à l'eau sous ultra-haute pression s'est développé afin d'offrir une alternative à l'avivage (décapage sélectif) à l'abrasif. Le développement du matériel de décapage a favorisé cette technique surtout utilisée par la SNCF.

Quant aux techniques d'application, les moyens ont évolué, avec le passage de moyens simples, comme la brosse ou le rouleau, d'abord vers le pistolet à air, puis vers le pistolet airless.

La projection de peinture au pistolet airless a permis l'application de produits visqueux en forte épaisseur, comme les époxydes ou des produits sans solvants tels que les brais époxydes. Les films obtenus sont parfaitement fermés et sans bulles, puisque l'application ne fait appel à aucune inclusion d'air.

En savoir plus

Cefracor (Centre français de la corrosion).

Tél. : 01.47.05.39.26.

ACQPA (Association pour la qualification et la certification en peinture).

Contact : Daniel André. Tél. : 01.40.43.50.00.

OTUA (Office technique pour l'utilisation de l'acier).

Contact : Wasoodev Hoorpah.

Tél. : 01.41.25.65.92.

TABLEAU : Les catégories de corrosivité utilisées par l'ACQPA pour certifier un système de peinture

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil