En direct

Des outils innovants aident les villes à gérer leur voirie

J. -P. D. |  le 21/09/2018  |  InfrastructuresOuest et Centre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
Infrastructures
Ouest et Centre
Valider

Grand Ouest -

Deux audits commandés par la Direction des infrastructures de transport ont constaté que le réseau routier national non concédé était mal en point, à cause d'un sous-investissement chronique. Mais qu'en est-il des routes secondaires et notamment des quelque 680 000 km gérés par le bloc communal, qui représentent 70 % du réseau français ? Pour l'heure, c'est la grande inconnue, même si des solutions logicielles se développent pour aider les communes. Géoptis, filiale du groupe La Poste qui s'appuie sur l'expertise de la start-up nantaise Logiroad, a été parmi les premières entreprises à s'intéresser à ce marché. Grâce à des caméras embarquées sur les camionnettes jaunes de la Poste, elle réalise des diagnostics et propose des outils de gestion aux communes. « Cette connaissance de notre réseau routier nous permet de faire du préventif et non plus du curatif », estime Christophe Legland, responsable des services techniques de la communauté de communes Loire-Layon-Aubance (Maine-et-Loire). En Bretagne, Vitré, Plœmeur et Concarneau ont également opté pour cette solution.

Analyse fine. Pour le diagnostic de ses 80 km de routes, Sixt-sur-Aff (Ille-et-Vilaine), près de Redon, a choisi Viability, une solution développée depuis deux ans par l'agence nantaise d'Artelia et que le bureau d'études commence à déployer nationalement. A partir des systèmes embarqués du Brestois Actris, Viability réalise des relevés pour 100 à 200 euros du kilomètre. Ces données permettent la création d'un référentiel patrimonial complet que les gestionnaires du réseau peuvent enrichir en attachant tous types de fichiers (photos, courriers de riverains, plans, etc. ). « Cette modé lisation est adaptée aux spécificités de chaque collectivité car nous y intégrons l'importance du trafic ou des données socio-économiques », explique Régis Le Lion, directeur adjoint aménagement transport d'Artelia Ville & Transport. Cette analyse fine permet d'évaluer les travaux, de les planifier et de les chiffrer. « Nous sommes ainsi capables d'évaluer la dette grise d'une commune », assure Régis Le Lion. Une information qui pourrait aider les élus à mieux faire comprendre à leurs administrés l'importance de l'entretien routier.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur