En direct

Des minipelles de plus en plus lourdes, louées de moins en moins longtemps

le 27/06/2014  |  ImmobilierEvénementMatériel de chantierTravailTemps de travail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Evénement
Matériel de chantier
Travail
Temps de travail
Valider

Fini le temps où il arrivait que le matériel loué reste inactif dans un coin du chantier. Désormais, le temps de location correspond exactement au temps de travail.

Matériel emblématique du parc des loueurs, car c’est un des premiers à avoir déclenché des vocations, la minipelle est en mutation depuis deux, trois ans. « Avant, les entreprises avaient tendance à louer du matériel et à l’utiliser quand elles en avaient besoin, sans trop regarder à la rentabilité. Aujourd’hui, deux jours de location, c’est deux jours d’utilisation », estime Bertrand Lefèvre, directeur commercial et marketing chez Kiloutou (plus de 3 000 minipelles, soit 12 % de son parc total) . Conséquence : une durée moyenne de location qui se réduit autour de deux à trois jours et une augmentation sensible de la facturation à la demi-journée… ce qui nuit à la rentabilité des loueurs, puisque le temps de livraison et de reprise reste identique quelle que soit la durée de location. La demande évolue également vers des tonnages plus imposants. « Nos clients remplacent, par exemple, un tractopelle de 6 t par une minipelle plus lourde », explique Emmanuel Jolliet, directeur général de BSL Location. Et ce d’autant plus facilement que les usages se multiplient grâce au développement des accessoires : tarière, brise-roche hydraulique, broyeur de souche ou de végétaux, godet multifonction, fraise de découpe pour ouvrir une tranchée, etc. Chez Kiloutou, la taille des minipelles louées est passée de 2 t à 3 et 4,5 t ces dernières années. « C’est une question de mode, de changement d’usage lié aux méthodes de construction qui évoluent, précise Bertrand Lefèvre. Les 2 t, autrefois très demandées, sont délaissées au profit des plus grosses, jusqu’aux matériels de 8 ou 10 t qui se louent très bien. Les petites restent tout de même l’usage le plus courant avec encore 60 % des demandes. » Étouffée par les mauvaises conditions économiques et le ralentissement du secteur du bâtiment et des travaux publics, la location de minipelles est tout de même promise à un bel avenir, estiment les loueurs. « Elle va continuer à progresser, du fait du développement de la mécanisation. Le marché va donc devenir de plus en plus concurrentiel », conclut Jean-Michel Van de Velde, dirigeant du groupe Van de Velde Loueur et concessionnaire Volvo et Mecalac dans la région Sud-Ouest.

PHOTO - 796221.BR.jpg
PHOTO - 796221.BR.jpg - © Gilles Rambaud
L’avis de l’expert - « Le besoin de solutions adaptées à chaque chantier »

« Aujourd’hui, on loue des minipelles comme des outils de base, sans faire prévaloir les spécificités, alors qu’il existe une multitude de machines. Le choix se fait sur le prix et non à partir d’une analyse précise des besoins. Les loueurs ne posent pas de question sur les besoins de leurs clients. Ils louent une pelle avec trois godets d’office, même pas facturés, sans savoir la qualité du terrain ou la profondeur à atteindre. Je trouve que cette standardisation de l’offre est néfaste à la rentabilité des parcs de matériels. Nos clients ont besoin de solutions adaptées à leurs chantiers. C’est ce que nous proposons aujourd’hui avec une offre élargie en termes de tonnage, de capacité de creusement, et grâce à la multiplication des accessoires. Un loueur doit avoir un panel assez large pour proposer le bon matériel au juste prix. »

PHOTO - 796300.BR.jpg
PHOTO - 796300.BR.jpg - © sabine ganansia

Cet article fait partie du dossier

Spécial location 2014

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur