Des maisons de type basse consommation pour 15 euros par jour
- ©

Des maisons de type basse consommation pour 15 euros par jour

Defawe Philippe |  le 25/09/2008  |  France entièreBâtimentPerformance énergétiqueEnergies renouvelablesRéglementation technique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
France entière
Bâtiment
Performance énergétique
Energies renouvelables
Réglementation technique
Energie
Technique
Valider

Le constructeur Maisons France Confort propose des maisons basse consommation à moins de 100.000 euros. Ce nouveau concept, basé sur la pré-industrialisation, est le fruit d’un partenariat d’industriels.

"Depuis dix ans, on assiste à l’insolvabilité des ménages les plus modestes liée à l’augmentation du foncier, des taux, des matériaux et des contraintes réglementaires. L’idée était donc de trouver un produit, écologique et économique, qui soit 15% moins cher qu’une maison traditionnelle et accessible à tous", explique Patrick Vandromme, Président de Maisons France Confort. La solution retenue par le constructeur et le bureau d’études thermiques Bastide & Bondoux repose sur une structure pré-industrialisée en acier, associée à une double isolation extérieure et intérieure. Outre l’aspect technique, la spécificité du concept réside dans la mise en commun des compétences de plusieurs industriels partenaires : Armat (marque d’ArcelorMittal) pour la partie acier, Knauf pour l’isolation extérieure et intérieure et EDF ENR pour les équipements techniques.

Une solution spécifique pour l’isolation par l’extérieur
Les planchers sont réalisés en poutrelles acier, associées à une chape sèche flottante en ciment, sous laquelle sont posés des panneaux en polyuréthane de 62 mm pour l’isolation. La structure est réalisée avec des profilés en acier galvanisé, pré-assemblés en atelier et livrés directement sur chantier. Ces modules métalliques sont fixés dans le chaînage de la fondation. L’isolation de la structure est assurée par un nouveau système d’isolation par l’extérieur, composé de panneaux de polystyrène expansé (panneaux Casa développés par Knauf), dans lesquels sont noyés des rails métalliques servant à renforcer leur solidité et à les fixer par l’intérieur sur la structure acier. Ces panneaux, sont recouverts d’un grillage fin pour un meilleur accrochage de l’enduit (2 couches). Côté intérieur, l’isolation est réalisée avec de la laine de verre placée entre les profilés acier, puis recouverte d’une plaque de plâtre standard. L’ensemble donne un caisson parfaitement étanche. La maison est équipée de panneaux rayonnants et de convecteurs électriques, dans sa version standard, et d’une ventilation simple flux hygro B. La consommation de chauffage électrique est estimée à 350 € par an. Dans ce cas, - modèle de plain-pied de 80 m2 habitables, situé en zone climatique H1 avec une orientation défavorable - le Cep (1) est inférieur de 16,2% par rapport au Cep/réf (équivalent à la Haute Performance Energétique) et à 20% (Très haute Performance Energétique) avec une orientation favorisant les apports solaires.

Des solutions énergétiques différentes
Outre la version de base, le catalogue Maisons Performances comprend plusieurs configurations, y compris pour personnes à mobilité réduite, de 76.000 à 96.000 € TTC. Trois packs "énergie" sont proposés en fonction des performances recherchées : le pack Performance E (électricité) avec isolation renforcée, PAC air/eau et système de production ECS par panneaux solaires (92.000 € TTC, crédit d’impôt de 5.000 € déduit et un coût de chauffage de 81 €/an) ; le pack Performance G (gaz) avec isolation renforcée, chaudière à condensation et radiateurs, système de production ECS par panneaux solaires (91.000 € TTC, coût du chauffage 126 €/an) et le pack Performance PV. Ce dernier repose sur l’installation de panneaux photovoltaïques d’une puissance de 2,8 kWc et une isolation renforcée (coût de la maison ainsi équipée : 95.400 € TTC, crédit d’impôt de 12.400 € déduit et facture énergétique de 93 €/an). Ainsi, le constructeur couvre une offre de maisons aux performances énergétiques équivalentes à la HPE, à la THPE et BBC.

2.000 maisons d’ici 2012
Le système constructif développé ne manque pas d’atouts. La pré-industrialisation offre un délai de construction rapide (hors d’eau, hors d’air en 4 mois) et une sécurité accrue sur chantier. Le principe du "montage à sec", hormis le vide sanitaire, permet de réduire la consommation d’eau, tout en favorisant la propreté du chantier. "Cette pratique pourrait même entraîner la création de nouveaux métiers", s’interroge Yves Ehrmann, directeur général Bâtiment de Knauf. Malgré le ralentissement de la construction neuve, le groupe Maisons France Confort s’est fixé un objectif ambitieux : 2.000 maisons d’ici 4 ans.

Frédérique Vergne

(1) Cep – coefficient de consommation d’énergie primaire : consommation conventionnelle d’énergie du bâtiment pour le chauffage, la ventilation, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage.
(2) Cep/réf : consommation conventionnelle d’énergie du bâtiment ayant les caractéristiques de référence


Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur