Le moniteur
Des logements sur le foncier autour des lycées franciliens
Le lycée Léonard de Vinci à Melun fait partie des sites pilotes concernés par la mobilisation foncière - © vinci-melun.org

Des logements sur le foncier autour des lycées franciliens

NATHALIE MOUTARDE |  le 13/12/2017  |  ERPBâtimentEducationSeine-et-MarneTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
ERP
Bâtiment
Education
Seine-et-Marne
Technique
Valider

La région vise un objectif ambitieux de construction de 1000 logements à l'horizon 2025.

L'un des engagements de campagne de Valérie Pécresse, présidente (LR) du conseil régional, est en passe d'être tenu. Le 24 novembre, les élus régionaux ont adopté une convention cadre pour permettre la construction de logements sur le foncier autour des lycées. Le dispositif repose sur l'Etablissement public foncier d'Ile-de-France (Epfif). « La région est propriétaire du terrain et du bâti d'environ la moitié des 471 lycées franciliens. Avec l'appui de l'IAU et de l'Epfif, les services ont audité ces terrains afin de recenser les sites mobilisables pouvant faire l'objet d'une cession en vue d'y réaliser des logements, notamment sociaux », a déclaré Geoffroy Didier, vice-président de la région chargé du logement. L'EPF procédera à l'acquisition de ces tènements, préalablement déclassés du domaine public, et en assurera le portage avant de les céder à des promoteurs. Les projets seront définis en concertation avec les communes concernées et/ou les établissements publics de coopération intercommunale. « Il ne s'agit pas de priver les lycées de leur cour de récréation ou de leurs espaces verts mais, au contraire, de construire là où on dispose d'un peu de place », a assuré Valérie Pécresse. « Chaque site mobilisé l'est en plein accord avec les maires et la communauté éducative », a complété Geoffroy Didier.

Cinq sites pilotes

La convention identifie cinq premiers sites pilotes - situés à Melun, Champagne-sur-Seine, Conflans-Sainte-Honorine, Taverny et Vauréal - qui pourraient accueillir 290 logements. La région vise un objectif plus ambitieux : 1 000 logements à l'horizon 2025, date d'expiration de la convention. Durant cette période, le montant d'intervention de l'Epfif est plafonné à 35 M€ HT.

Commentaires

Des logements sur le foncier autour des lycées franciliens

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur