En direct

Des Journées pour une architecture qui change la vie

Christian Robischon, bureau de Strasbourg du Moniteur |  le 29/08/2017  |  ProfessionArchitectureCulture

Traditionnellement centrées sur les constructions, les Journées de l'architecture du Rhin supérieur modifient leur champ de vision cette année. A partir du 29 septembre, la 17ème édition du très couru rendez-vous transfrontalier franco-germano-suisse va s'attacher à l'impact de l'architecture sur l'espace urbain. Et tâcher de démontrer que son effet se propage à la vie en ville.

C'est une première en dix-sept ans d'existence qui ne manque pas d'une certaine audace. L'édition 2017 des Journées de l'architecture du Rhin supérieur ne fait pas figurer ce dernier mot dans l'intitulé de son thème : « Changer la ville, changer la vie » sera le fil conducteur des quelque 200 manifestations programmées du 29 septembre au 27 octobre dans le territoire transfrontalier du Rhin supérieur, formé principalement par l'Alsace et ses voisins immédiats, le Pays de Bade en Allemagne et la région de Bâle en Suisse.

Le parti pris a fait débat, avant de s'imposer à l'organisateur, la Maison européenne de l'architecture-Rhin supérieur (MEA). « C'est l'occasion de bien replacer l'architecture dans sa mission urbaine », décrit Céline Metel, directrice de la MEA.

Ce titre, souligne-t-elle, est rédigé sans point d'interrogation :  il « affirme » la conviction que l'architecture peut être un moteur de ces mutations, au niveau de l'espace urbain, ce qui ne se discute pas vraiment, mais aussi par ricochet, dans la vie même de la cité. Les 17èmes Journées de l'architecture ne se transforment pas en manifeste de l'urbanisme, elles entendent montrer comment bâtiments et infrastructures participent à « façonner la cité ».

Echelles variées

Les différents rendez-vous souligneront que ces effets peuvent se produire à des échelles très variées : la ville dans son intégralité, un gros morceau de ville qu'illustre le programme « Deux-Rives » de reconquête des anciens espaces portuaires à Strasbourg (250 ha) ou la transformation du port en un cœur de ville à Mannheim, l'espace autour d'un équipement emblématique comme la place du Château à Karlsruhe et celle aménagée autour du nouveau musée Unterlinden à Colmar, et même une petite rue ou un jardin.

Une ouverture à l'accent américain

A l'instar des seize précédentes éditions, trois conférences-phares d'architectes jalonneront les quatre semaines d'événements. Première femme à avoir cet honneur, l'Américaine Jeanne Gang « fera » l'ouverture le 6 octobre. La finaliste en cours du concours de la Tour Montparnasse livrera sa vision de l'interaction entre un bâtiment et son environnement. Elle en parlera, à l'appui en particulier de ses réalisations dans sa ville de Chicago : Campus North Residential Common, une résidence-étudiante tournée à la fois vers le campus universitaire et vers un grand parc urbain, le Treehouse, espace de rencontres autour d’un jardin, et  « Aqua Tower », dont les balcons sont conçus en léger décalage les uns des autres pour faciliter la communication visuelle et orale entre voisins.

Le 23 octobre, la parole sera donnée à Volker Staab, architecte très en vogue en Allemagne en ce moment, lauréat du concours de transformation du centre historique de Cologne autour de son immense cathédrale. La clôture reviendra au suisse Gion Antonio Caminada, qui œuvre à la revitalisation de villages à partir de projets d'équipements.

Deux « temps forts », le 17 octobre,  feront exposer la vision de l'architecture respectivement du franco-portugais Vincent Parreira (agence AAVP) à Mulhouse et de Roland Schweitzer autour du matériau bois, à Haguenau la ville où il a grandi.

L'exposition trinationale itinérante de 33 projets représentatifs du thème 2017, de nombreuses autres expositions et un programme dense de visites devraient contribuer à maintenir la fréquentation autour du niveau impressionnant des dernières années : 50 000 participants et visiteurs.

Commentaires

Des Journées pour une architecture qui change la vie

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur