En direct

Des infrastructures récompensées pour le respect de la biodiversité
Illustration des prix "Infrastructures pour la mobilité et biodiversité" 2010 - © © Document IDRRIM

Des infrastructures récompensées pour le respect de la biodiversité

le 02/11/2010  |  France MayenneAinMoselle

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
France
Mayenne
Ain
Moselle
Valider

L'entreprise Autoroutes du sud de la France, la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement d'Alsace et les conseils généraux de l'Ain et de la Mayenne sont les lauréats des premiers prix "Infrastructures pour la mobilité et biodiversité", remis le 28 octobre à Metz, lors du salon Interoute & Ville 2010, par l'Institut des routes, des rues et des infrastructures pour la mobilité (IDRRIM).

"Récompenser les initiatives prises par les acteurs impliqués dans la conception, la construction, l'entretien et l'exploitation des infrastructures routières, voiries diverses ou aménagements urbains, ayant un impact sur la préservation ou la valorisation des espaces naturels et la biodiversité." Tel est l'objectif du concours "Infrastructures pour la mobilité et biodiversité", sous l'égide de l'Institut des routes, des rues et des infrastructures pour la mobilité (IDRRIM), présidé par le sénateur Yves Krattinger. Pour cette première édition, 27 dossiers de candidature ont été reçus d'entreprises, de collectivités territoriales, de communautés urbaines, etc. Quatre d'entre eux ont été primés lors du dernier salon Interoute & Ville (26-28 octobre 2010, Metz), dans les trois catégories suivantes : "Continuités écologiques", "Sensibilisation/Communication" et "Gestion et entretien des infrastructures" (voir palmarès ci-dessous).

Palmarès 2010

- Catégorie "Continuités écologiques"

Lauréat : l'entreprise Autoroutes du sud de la France pour la "démarche de requalification d'ASF en faveur de la biodiversité".
Appréciation du jury : "Par sa méthodologie et son ampleur, le jury a voulu récompenser cette démarche qui se définit par deux objectifs. D'une part : développer une méthodologie d'analyse pour identifier les secteurs à enjeux sur l'ensemble de ses 2.633 km de réseau. Et d'autre part : appliquer un programme concret de requalification sur cinq départements pilotes pour réaliser des expertises, des concertations et réaliser des aménagements partagés qui feront l'objet de suivis."

- Catégorie "Sensibilisation/Communication"

Lauréat : la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement d'Alsace (DREAL) pour le projet de raccordement de l'A35 avec l'A352 et la prise en compte du Grand Hamster d'Alsace, espèce protégée, unique en Europe. Les partenaires du projet sont la Direction interdépartementale des routes de l'Est et l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.
Appréciation du jury : "Le jury a voulu récompenser l'aspect scientifique de la démarche, le travail d'anticipation des mesures de compensation avant travaux, de concertation et de communication avec les associations et les agriculteurs."

- Catégorie "Gestion et entretien des infrastructures"

Lauréat (ex aequo) : le conseil général de l'Ain pour l'action en faveur de la biodiversité "Chauve-souris" dans l'aménagement et l'entretien des ouvrages d'art.
Appréciation du jury : "Le jury a apprécié la démarche progressive et pédagogique du conseil général de l'Ain, qui obtient des résultats impressionnants pour un coût modeste. Le travail scientifique, effectué en partenariat avec le Centre ornithologique Rhône-Alpes (CORA) faune sauvage, a également été remarqué."

Lauréat (ex aequo) : le conseil général de la Mayenne pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des dépendances vertes sur l'ensemble du territoire départemental mayennais.
Appréciation du jury : "Le jury a souligné l'exemplarité de cette démarche d'entretien des dépendances vertes et du 'zéro phyto', tant du point de vue de l'approche scientifique que de la communication."

Critères de sélection

Le jury, présidé par Bernard Chevassus-au-Louis, membre du conseil général de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Espace rural (CGAAER), a classé les dossiers selon les critères suivants :
- la connaissance des territoires concernés au regard de la biodiversité (faune, flore, etc.),
- la pertinence du projet au regard du contexte local,
- la prise en compte des continuités écologiques,
- la valorisation des trames vertes et bleues,
- la prise en compte du paysage et de l'environnement (point de vue global, point de vue du riverain, point de vue du milieu associatif, point de vue de l'usager),
- les modes d'exploitation et/ou d'entretien prenant en compte la biodiversité ou la proximité de zones d'espaces naturels,
- la sensibilisation du personnel impliqué (privés et public).
- la sensibilisation des usagers, et qualité de la communication (amont et aval),
- la sauvegarde des espèces et des habitats durant la phase de travaux.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur