En direct

Canicule: des
Des « îlots de fraîcheur » pour lutter contre les îlots de chaleur - © Groupe Moniteur

Canicule: des "îlots de fraîcheur" pour lutter contre les îlots de chaleur urbains

Anthony Laurent |  le 25/06/2019  |  Ilots de fraîcheurClimatAménagements extérieursChausséeVRD

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Ilots de fraîcheur
Climat
Aménagements extérieurs
Chaussée
VRD
Gros œuvre
Bâtiment
Technique
Canicule
Valider

Avec le réchauffement climatique, les vagues de chaleur devraient s'intensifier significativement en Europe dans les décennies à venir. Pour contrecarrer le phénomène des îlots de chaleur urbains, plusieurs solutions sont envisagées : de l'aménagement des espaces verts à l'arrosage des chaussées, en passant par la mise en oeuvre de revêtements adaptés.

La France suffoque en cette fin de mois de juin 2019. Un phénomène qui bat tous les recors de précocité, mais dont on ne peut pas dire que la survenance surprenne. Une étude scientifique, publiée le 4 août 2017 dans la revue The Lancet Planetary Health, indiquait qu’à l’horizon de 2100 deux Européens sur trois seront affectés par des catastrophes climatiques. Le nombre de morts annuelles dues à ces dernières passeraient alors de 3 000 – observées de 1981 à 2010 – à 152 000 à la fin du siècle.

Si les inondations et les tempêtes représentent des menaces très sérieuses pour la population européenne, les vagues de chaleur seront les événements climatiques les plus meurtriers. Elles causeront pas moins de 99 % du total des décès attendus ! Pour rappel, en 2003, la canicule avait causé la mort de plus de 70 000 personnes en Europe, dont 19 000 en France. Et le phénomène ne faiblit pas, loin de là. Le 31 juillet 2017, l’Hexagone battait son propre record de chaleur nocturne, avec 30,5°C relevés en Corse. Cet été 2019 s'inscrit dans cette trajectoire.

Sur le même sujet Canicule: appel à la vigilance générale dans le BTP

Des hausses de températures de plus de 8°C


Parmi d’autres, le secteur du BTP tente de s’acclimater à cette nouvelle donne. Les maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et entreprises s’ingénient, depuis quelques années, à trouver les meilleures parades. En France, des travaux de recherches (Epicea, Argic, Sécheresse, etc.) et des expérimentations portent spécifiquement sur les risques liés à la sécheresse, notamment en milieu urbain, où le phénomène des îlots de chaleur, par exemple, peut avoir des effets démultiplicateurs sur la mortalité humaine induite par la hausse des températures. Une étude scientifique, publiée le 29 mai dernier dans la revue Nature Climate Change, prévoit que d’ici 2100 – si rien n’est fait – les 5 % des villes les plus peuplées au monde seront confrontées à des élévations de températures pouvant dépasser les 8°C.

Sur le même sujet Changer la ville pour lutter contre la canicule

Si une gestion rigoureuse de la distribution d'eau est indispensable – comme à Rome, fin juillet –, l’aménagement des espaces verts urbains et le choix des matériaux de construction des bâtiments – afin de réfléchir au maximum le rayonnement solaire – doivent désormais faire l’objet de toutes les attentions. Parmi les leviers à la disposition des aménageurs et des décideurs, la mise en œuvre, dans l’espace public, de revêtements appropriés doit également être accentuée.

Enrobés rafraîchissants


C’est ainsi, que le 1er juillet dernier, la Ville de Paris a officiellement lancé une expérimentation grandeur nature portant sur la pose d’enrobés phoniques rafraîchissants, capables à la fois – grâce à leur porosité particulière – d’atténuer le bruit de la circulation automobile et de rafraîchir l’air en piégeant l’eau avant son évaporation. Au cours de cette expérimentation, qui doit durer cinq ans, les effets de la couleur des revêtements sur la restitution de la chaleur seront également étudiés. Trois chantiers pilotes, longs chacun de 400 mètres, doivent être sélectionnés dans la capitale d’ici la fin de l’année.

En outre, des solutions de rafraîchissement plus basiques peuvent être mises en œuvre, comme l’arrosage des chaussées. A Paris, des laveuses ainsi que des tuyaux d’arrosage raccordés à des bouches de lavage ont ainsi été mis à contribution, il y a quelques années, dans le 20ème arrondissement. Comme pour les enrobés, l’eau absorbe la chaleur du sol lors de son évaporation.

Sur le même sujet Paris teste trois nouveaux enrobés pour lutter contre le bruit et les îlots de chaleur

Distribution d'eau, aménagement des espaces verts, matériaux de construction réfléchissants, revêtements routiers rafraîchissants, etc., de multiples solutions bioclimatiques existent aujourd'hui. Reste à en évaluer le degré d'efficacité, sans quoi nous pourrions bien nous retrouver à sec.

Commentaires

Canicule: des "îlots de fraîcheur" pour lutter contre les îlots de chaleur urbains

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur