En direct

Des foyers fédérés autour de jardins
Par sa succession de toits à deux pentes et sa faible hauteur, l’opération assure une continuité bâtie avec les édifices alentours. - © PHOTOS : JUANE SEPUL VEDA GRAZIOLI

Des foyers fédérés autour de jardins

Eve Jouannais |  le 21/09/2018  |  Seine-Saint-DenisHabitat participatif

Habitat participatif -

A Montreuil (Seine-Saint-Denis), un projet immobilier a été défini par ses futurs habitants.

La ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) accueille volontiers des opérations d'habitat participatif nées de la démarche d'un groupe de citoyens souvent réunis autour d'aspirations sociales et environnementales. La dernière livrée à ce jour, « Le Jardin Divers », prend place à l'angle des rues Désiré-Charton et Léontine-Préaux, à quinze minutes à pied de la mairie. L'opération de 26 logements, orchestrée par le promoteur CPA-CPS (« Construire pour les autres comme pour soi-même »), rassemblait au départ une dizaine de foyers. Ils ont été rejoints, après obtention du permis de construire, par douze autres, ainsi que par le bailleur social Habitat et humanisme pour trois logements sociaux et un appartement intergénérationnel. Chaque participant, impliqué dans la définition de l'opération à travers des ateliers bimensuels, a acheté son logement plus une quote-part des surfaces partagées, selon la procédure de vente en l'état futur d'achèvement (Vefa).

Il en résulte une copropriété où, du studio au cinq-pièces, la répartition des surfaces et leur agencement correspondent aux moyens et aux besoins exprimés par les habitants. Les architectes de l'agence NZI embarqués dans l'aventure par CPA-CPS assuraient à la fois l'assistance à la maîtrise d'ouvrage (AMO), pour définir le programme en interaction avec les futurs occupants du lieu, et la conception. « La philosophie du projet est déterminante pour la formation du groupe », affirme le maître d'ouvrage, Xavier Point. Il énumère les grands principes fédérateurs de l'opération : « Un jardin où développer une agriculture urbaine, des espaces et locaux communs, des matériaux pérennes (béton, acier, bois), une distribution par coursives ». Les architectes se sont entretenus avec chaque foyer, « l'objectif étant de fabriquer leur logement à l'intérieur de l'enveloppe définie collectivement, racontent-ils. Tous sont traversants ».

Entre les deux volumes, une cour végétalisée constitue un espace de jeux, de pauses et d'échanges.

Un potager sur le toit-terrasse. La volumétrie du bâti et son implantation en deux bâtiments parallèles de deux étages - l'un à l'alignement de la rue, l'autre en fond de parcelle - assurent une continuité urbaine dans un environnement par ailleurs assez [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur