En direct

Des façades qui s'adaptent à chaque structure

le 20/04/2018  |  ArchitectureRéalisationsGirondeFrance entière

La Méca -

Le public y verra une arche asymétrique, unifiée par un parement rappelant la pierre blonde de Bordeaux : la future « Méca » est pourtant le fruit d'un assemblage complexe entre deux structures distinctes. Le bâtiment s'appuie en effet sur deux piles en béton, reliées par un pont en charpente métallique sur les deux derniers niveaux. L'objectif de la maîtrise d'œuvre, emmenée par l'agence danoise BIG avec le relais du studio francilien Freaks Architecture, était d'assurer une façade homogène dans une volumétrie limitée. « Il fallait à la fois respecter la géométrie extérieure et les espaces intérieurs : nous avons procédé à de multiples simulations avec les bureaux d'études, pour concevoir des complexes de façade les plus fins possibles, de 50 à 60 cm », indique Ivan Mata, architecte au sein de Freaks Architecture. L'autre contrainte était économique : il aurait été possible de réaliser des parements béton de moins de 10 cm, mais cela aurait écarté du marché une grande majorité d'entreprises.

Petites fenêtres. Pour relever ce défi, différentes réponses techniques ont été combinées : sur les piles en béton, un complexe standard associant un voile béton, une isolation de 140 mm de laine minérale, la lame d'air et le panneau de parement ; sur la charpente métallique du pont, des panneaux sandwiches comprenant 170 mm d'isolant ; en toiture, des bacs métalliques avec deux couches d'isolant sur 270 mm.

Autre priorité : le confort d'été. La maîtrise d'œuvre a testé plusieurs formats pour les centaines d'ouvertures qui percent les façades de façon aléatoire. « Nous avons opté pour des fenêtres de seulement 60 cm de haut. Compte tenu de l'épaisseur de façade, les ouvertures font office de brise-soleil à grande échelle. Elles limitent les apports solaires directs mais laissent entrer un éclairage naturel important », explique Ivan Mata.

Maîtrise d'ouvrage : conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole Aménagement (mandataire).

Maîtrise d'œuvre : BIG (architecte mandataire), Freaks Architecture (associés) ; Lafourcade & Rouquette Architectes (chantier). BET : Alto (fluides), Khephren (structure), VPEAS (économie), V. Hedont (acoustique), Lüchinger + Meyer (façade), Ducks Scéno (scénographie), Ph. A & A (lumière, design). Entreprises de gros œuvre et couvert : GTM Bâtiment Aquitaine (mandataire), Cobarec, Coveris, Freyssinet France, Martifer Constructions, Soletanche Bachy Pieux, Structures Ile-de-France. Surface : 13 680 m2 SP. Budget : 60 M€.

PHOTO - 12557_766564_k2_k1_1817549.jpg
PHOTO - 12557_766564_k2_k1_1817549.jpg - © IVAN MATA
PHOTO - 12557_766564_k3_k1_1817550.jpg
PHOTO - 12557_766564_k3_k1_1817550.jpg - © PHILIPPE CAUMES
PHOTO - 12557_766564_k4_k1_1817553.jpg
PHOTO - 12557_766564_k4_k1_1817553.jpg - © IVAN MATA
PHOTO - 12557_766564_k5_k1_1817555.jpg
PHOTO - 12557_766564_k5_k1_1817555.jpg - © FREAK ARCHITECTURE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur