En direct

Des états généraux de l'apprentissage
PHOTO - 13882_843585_k2_k1_1983294.jpg - © OLIVIER SIMON

Des états généraux de l'apprentissage

Olivier Simon |  le 06/07/2018  | 

Hauts-de-France -

La région Hauts-de-France a réuni courant juin près de 200 acteurs de l'apprentissage. Objectif : « faire la pédagogie » de la réforme concoctée par le gouvernement. Une nécessité car les règles du jeu vont radicalement changer. Les branches professionnelles prendront ainsi en charge dès 2020 le pilotage de cette voie de formation, à la place des conseils régionaux. Et il sera beaucoup plus facile d'ouvrir un CFA.

Enjeu stratégique. « Nous serons au rendez-vous parce que l'apprentissage est un enjeu stratégique pour nos entreprises », affirme Thierry Collet, secrétaire général de la fédération régionale du bâtiment. La réforme comporte d'ailleurs des dispositions spécifiques au secteur. « On va permettre aux apprentis de travailler jusqu'à 40 heures par semaine [au lieu de 35 h] dans le bâtiment, explique Antoine Foucher, directeur de cabinet de la ministre du Travail. Cela leur évitera d'attendre dans la camionnette que les collègues aient fini. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur