Des courts de tennis plutôt que des logements sociaux : nouveau revers pour la loi SRU à Neuilly
Le Tennis Club Neuilly Saint-James à Neuilly-sur-Seine - © © Google street view

Des courts de tennis plutôt que des logements sociaux : nouveau revers pour la loi SRU à Neuilly

le 21/10/2015  |  Hauts-de-SeineEtatAménagementBâtimentLogement social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Hauts-de-Seine
Etat
Aménagement
Bâtiment
Logement social
Sport
Immobilier
Architecture
Technique
Valider

Dans son édition du 22 octobre, Le Monde raconte comment la municipalité de Neuilly a déposé un permis de construire pour la rénovation de terrains de tennis en bord de Seine alors qu'elle s'était engagée à y construire des logements.

En 2012, la chambre régionale des comptes avait rappelé à l'ordre la municipalité de Neuilly pour sa gestion du loyer du Tennis Club Neuilly Saint-James, très chic institution occupant 6700 m2 de terrains, propriété de la ville  en bords de Seine. Neuilly facturait en effet 1000 euros par mois seulement au club pour l'utilisation des neufs courts acquis 12 M€ en 2006.

En réponse à la CRC, la Ville avait assuré que l'usage tennistique était « une solution transitoire et qu’une étude était lancée en vue d’une opération mixte logements-équipements sportifs ».

Dans son édition du 22 octobre, Le Monde raconte la colère de l'opposition municipale qui a découvert le 15 octobre, le dépôt d'un permis de construire... pour "des équipements sportifs avec, en surface, un terrain polyvalent et, en sous-sol, des courts de tennis très coûteux à réaliser étant donné la proximité de la Seine", explique l'auteur de l'article notre consoeur Isabelle Rey-Lefebvre. "Il n’y est plus question de logements, a fortiori sociaux dont la ville manque cruellement".

"C’est un gâchis foncier", déplore dans l'article Marie Brannens, élue PS qui a consulté le projet en se déplaçant au service de l’urbanisme. "car on pourrait développer un projet intelligent, combinant logements et équipements sportifs. Neuilly, très peu endettée, en a largement les moyens."

Commentaires

Des courts de tennis plutôt que des logements sociaux : nouveau revers pour la loi SRU à Neuilly

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil