En direct

Des camions tout-terrain seulement quand c’est nécessaire

Hakim Bendaoud |  le 28/10/2011  |  Evénement

Les quelques mètres après l’entrée du chantier obligent les livreurs à utiliser des camions tout-terrain. L’autre solution : rendre un essieu moteur sur demande.

Renault Trucks l’a baptisé OptitTrack, Man l’appelle Hydrodrive. Dans les deux cas, ce système conçu par Poclain Hydraulics permet de rendre un ou plusieurs essieux temporairement moteurs. Objectif : ne plus mobiliser de gros 8 x 4 tout-terrain juste pour les derniers mètres de l’approche chantier. Quel intérêt, en effet, de livrer un chantier urbain avec un Renault Kerax, par exemple, alors qu’un Renault Premium Lander, plus léger, moins cher et moins polluant suffit dans 99 % des cas ? Le problème, c’est le 1 % restant qui présente un risque non nul d’embourber le camion juste après la palissade du chantier… Le système imaginé par Poclain Hydraulics repose sur un circuit comprenant une pompe, un réservoir et deux moteurs hydrauliques placés dans les roues. Lorsque la situation le nécessite, le chauffeur appuie sur un bouton, rend motrices les roues équipées d’un moteur hydraulique et passe, sans s’arrêter, d’une configuration 6 x 2 à 6 x 4 ou encore de 8 x 4 à 8 x 6. Un système de régulation automatique permet de faire tourner les roues « mécaniques » au même rythme que les roues « hydrauliques ».

Réduire de 10 % la consommation

« Ce système présente tous les avantages de la traction intégrale sans les coûts, ni les inconvénients de poids ou d’encombrement inhérents à ce type de transmission », souligne Yannick Seeleuthner, responsable marketing de Poclain Hydraulics. Par rapport à une transmission 8 x 4, cette solution permet en effet de gagner près de 500 kg de charge utile et de réduire d’au moins 10 % la consommation de carburant. Elle évite également d’avoir à investir dans un coûteux camion tout-terrain, avec son châssis renforcé, ses solides amortisseurs à lames et sa boîte de vitesse pas forcément bien adaptée ni aux belles chaussées bitumées, ni aux embouteillages de fin de journée… Man a été le premier à proposer cette alternative dans les années 2000 (gamme TGA). En 2010, Renault Trucks, qui s’est fixé pour objectif de vendre près de 500 véhicules ainsi équipés par an, lui a emboîté le pas avec sa gamme Premium Lander DXi 11. D’autres constructeurs pourraient rapidement suivre. Hakim Bendaoud

PHOTO - 591141.HR.jpg
PHOTO - 591141.HR.jpg

Commentaires

Des camions tout-terrain seulement quand c’est nécessaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX