En direct

Des appartements dans un vaisseau de béton brut

Christine Berkovicius |  le 20/04/2018  |  LogementCollectivités localesFrance entièreProduits et matérielsBéton

Orléans -

Immeuble emblématique du quartier de la Source à Orléans, le Siti est l'une des réalisations phares de l'atelier de Montrouge, un collectif associatif distingué en 1981 par le Grand Prix national de l'architecture. Ce bâtiment de béton brut avait été construit en 1967 pour abriter un centre de traitement informatisé des factures d'EDF, l'un des premiers du genre en France. Très dégradé, il avait été désaffecté en 2009, squatté et tagué, avant d'être cédé au groupe Histoire & Patrimoine, filiale d'Altarea Cogedim, qui a décidé de transformer en logements.

Le projet a mis quatre ans à aboutir, car pour répondre aux modalités fiscales du programme, il a fallu au préalable que le bâtiment soit inscrit (en 2015), puis classé (en 2017) au titre des monuments historiques. Le promoteur a travaillé sur le dossier en lien avec la Drac et l'architecte du patrimoine Grégoire Oudin, qui a conçu le projet de réhabilitation.

Double trame de béton et de verre. Cet immeuble de trois étages qui s'étend sur 8 000 m2 entretient une filiation avec l'œuvre de Le Corbusier, notamment dans l'assemblage des volumes, avec deux saillies circulaires aux angles du bâtiment, ainsi que dans le dessin et la composition des façades à la double trame de béton et de verre. A l'intérieur, le plan est simple. Un noyau central assure la circulation verticale entre les vastes plateaux aux cloisonnements modulables. A l'avant, un bassin, destiné au refroidissement des machines, est encore orné de grosses boules flottantes en acier, œuvre du sculpteur Piotr Kowalski, qui seront restaurées.

Histoire et Patrimoine va y réaliser 59 appartements du T1 au T4, de style loft, avec des mezzanines pour certains, plus quatre autres dans les anciens logements de fonction situés à proximité. Les travaux consisteront notamment à remplacer les châssis fixes par des fenêtres et à restaurer les bétons. Les toits-terrasses seront réutilisés et les puits de lumière transformés en patios intérieurs. A l'extérieur, les parkings seront conservés afin de préserver le plan-masse d'origine et la minéralité du site. Les travaux, d'un montant de 12 M€, devraient démarrer en septembre par un gros chantier de désamiantage, en vue d'une livraison en 2020.

PHOTO - 12557_766550_k2_k1_1817529.jpg
PHOTO - 12557_766550_k2_k1_1817529.jpg - © CLÉMENT OUDIN

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur