En direct

Départ d’Étienne Guyot : le BTP craint du retard dans les travaux du grand Paris
Le réseau de transports du Grand Paris en 2017 - © © Stif

Départ d’Étienne Guyot : le BTP craint du retard dans les travaux du grand Paris

le 10/01/2014  |  Grand ParisEntreprisesTravaux sans tranchéeParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Grand Paris
Transports
Entreprises
Travaux sans tranchée
Paris
Valider

Pour la Fédération nationale des travaux publics, le départ annoncé d’Étienne Guyot, président du Directoire de la Société du Grand Paris pourrait entrainer 12 à 18 mois de retard dans les travaux. La Fédération française du bâtiment est sur la même longueur d’onde.

Et de quatre ! Si l’arrivée de Philippe Yvin à la tête de la société du grand Paris (SGP) est bien confirmée, ce sera le quatrième homme à piloter la structure depuis sa création, en 2010. En effet, depuis Pascal Auzannet, qui présidait début 2010 la mission de préfiguration de la SGP, le Grand Paris Express a en effet eu pour maitre d’œuvre Marc Véron (de juin 2010 à juillet 2011) et Étienne Guyot (depuis juillet 2011). Bruno Cavagné, le Président de la Fédération nationale des Travaux publics (FNTP) et José Ramos, Président de la Fédération d’Ile-de-France, font part de leur surprise quant à ce départ dans un communiqué. «Ce départ, s’il est confirmé, risque de déstabiliser le bon déroulement de ce grand projet de transport et d’urbanisme essentiel au développement de l’Ile-de-France et à la qualité de vie des Franciliens», déplorent-ils. Selon la FNTP, il ne s’agit nullement de mettre en cause les qualités du successeur pressenti, mais « la méthode Guyot», basée sur le dialogue et la confiance, qui a permis de créer un consensus et de fédérer les énergies des acteurs publics et privés. A ce jour, le calendrier a été respecté et une autorisation d’investissement à hauteur de 5,3 milliards d’euros pour la ligne 15 sud a été votée lors du Conseil de surveillance du 15 juillet dernier.

« Tout va être suspendu »

Pour Bruno Cavagné et José Ramos, maniant la comparaison sportive, « on ne change pas l’entraîneur d’une équipe qui gagne à la veille d’une échéance importante ! Le danger c’est de prendre 12 à 18 mois de retard et de casser la dynamique que l’on ressent dans les territoires franciliens ». La FNTP n’est pas la seule à craindre un tel retard. Ainsi, interrogée par nos confrères du Parisien (lire l’article), Magali Reboul-Torres , secrétaire adjointe du comité d'entreprise de la SGP, estime que «tout va être suspendu à commencer par les embauches. Il y avait 23 embauches  prévues en 2014, tout est bloqué.» «C'est le quatrième directeur en quatre ans, dénonce Christian Garcia, délégué du personnel à la SGP cité dans le même article. On ne peut pas construire le métro du Grand Paris, qui est le plus grand chantier d'Europe, avec une telle instabilité!»

La Fédération française du bâtiment, estime pour sa part que «tout retard du Grand Paris Express décale d’autant le Grand Paris du Logement ». Le communiqué de la FNTP rappelle quant à lui que «le Nouveau Grand Paris, c’est aussi de l’emploi local non délocalisable : 18 000 emplois nouveaux devront être pourvus d’ici 2018 dans les entreprises de Travaux Publics franciliennes sans compter les emplois induits chez les fournisseurs (résultats du Contrat d’Étude Prospective sur les besoins en emplois et compétences liés aux travaux du Nouveau Grand Paris présentés le 7 octobre dernier devant le Préfet de Région). Mais pour y parvenir, il faut que les travaux de la ligne 15 démarrent en 2015 comme prévu ! »

Commentaires

Départ d’Étienne Guyot : le BTP craint du retard dans les travaux du grand Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur