En direct

Densification pavillonnaire : des communes pilotes... et du débat
Projet de densification pavillonnaire - © © Métropole Architecture & Paysage

Densification pavillonnaire : des communes pilotes... et du débat

Aline Gillette |  le 17/05/2013  |  EureInnovationInternationalFrance entièreCôtes-d’Armor

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Eure
Innovation
International
France entière
Côtes-d’Armor
Architecture
Technique
Valider

Partenaire du programme de recherche Bimby – Build in my Backyard sur la densification pavillonnaire, le CAUE de l’Eure s'apprête à exposer les démarches de quatre communes pilotes sur le sujet. En parallèle, le «concept Bimby» continue de susciter à la fois engouement et inquiétudes.

Avec son pied de nez au syndrome Nimby, «Not in my Backyard», qui désigne le rejet d'un projet de construction dès qu'il s'installe près de chez soi, Bimby, «Build in my Backyard»   , a remis au goût du jour une  idée ancienne: construire davantage de logements dans les quartiers résidentiels, en divisant les parcelles.

Les pilotes de ce programme de recherche, David Miet et Benoît Le Foll (CETE Ile-de-France et CETE Normandie-Centre) ont déployé une solide communication pour convaincre de l’intérêt de la démarche. Les avantages sont nombreux, expliquent-ils. Premièrement: répondre aux besoins en logements tout en freinant l’étalement urbain. Deuxièmement, offrir des solutions adaptées aux projets de vie des habitants: dépendance, vieillesse, problèmes financiers menant au besoin de terrains plus petits, ménages voulant s’installer à prix réduit... Enfin, ce type de densification permettrait de faire participer les habitants à la construction du quartier.

Mais l'idée suscite autant d’interrogations qu’elle ne séduit. Le chercheur Sylvain Petitet note ainsi un «excès d’optimisme» suite à l’emballage médiatique autour de Bimby (1). Il pointe un certain nombre de  risques liés à une construction systématique dans ces quartiers: mauvais calibrage des réseaux, insuffisante accessibilité des voiries et parcelles, risque de dérive individualiste des projets, de contentieux de voisinage, etc.

Réflexion collective

Bimby a en tout cas relancé la réflexion sur les quartiers pavillonnaires. Plusieurs communes se sont saisies de cette question à l’occasion du passage du POS au PLU ou de la révision de leur PLU.

«Aux Essarts-le-Roi (78), la démarche, lancée en parallèle de la révi­sion du PLU, a consisté en une concer­tation poussée, avec des entretiens entre architectes et habitants. Introduire cette réflexion a permis aux habitants de cerner les enjeux autour de leur propriété, et à la commune d’imaginer la mutation de quar­tiers à partir de projets privés», témoigne Catherine Charpentier, responsable de l’urbanisme. La ville de Lannion (22) vient de préconiser la démarche Bimby dans son PLU révisé (lire l'article de Ouest France).

Le CAUE de l’Eure s’est quant à lui penché sur l’adaptation des outils de l’urbanisme et a expérimenté le principe sur quatre communes. «Notre ambition était de faire toucher du doigt aux élus le potentiel des quartiers pavillonnaires et d’explorer les modalités de projets de densification. Nous avons choisi l’angle de la réflexion collective, en posant la question de la culture commune, du projet partagé, et des compétences à mobiliser pour réussir ce type d'opérations.» détaille son directeur Michel Rousset.

Les réflexions sur les quatre communes (Heudebouville, Les Andelys, Pont-Audemer, Saint-Aquilin-de-Pacy) seront exposées à Evreux à partir du 21 mai (2). Le «Moniteur» en détaillera les principaux points.

Le 29 mai, à l'Ecole d'architecture Paris-La Villette, plusieurs dispositifs de densification pavillonnaire seront également présentés (3), dont ceux sur Pont-Audemer.

(1) Sylvain Petitet, «Densifier l’habitat pavillonnaire, entre solutions individualistes et projets collectifs», études foncières, n°161, pp. 27-31, consultable ici.

(2) Exposition «Quelle évolution pour les quartiers pavillonnaires» du 21 mai au 7 juin 2013, à l’Hôtel du Département, 14, rue Georges Chauvin, Evreux. En savoir plus: site du CAUE.

(3) Conférence «Densifier le pavillonnaire: dispositifs d'acteurs innovants», mercredi 29 mai, 18h30-20h30, à l'ENSA Paris-La Villette, 144, avenue de Flandres, Amphithéatre 11

Commentaires

Densification pavillonnaire : des communes pilotes... et du débat

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur