En direct

Démission surprise à la direction générale d'Eiffage
- ©

Démission surprise à la direction générale d'Eiffage

Defawe Philippe |  le 07/12/2007  |  EntreprisesFrance entièreEurope

Benoît Heitz (43 ans) vient de démissionner "pour convenance personnelle" de ses mandats d'administrateur et de directeur général d'Eiffage. Il avait été nommé à ce poste en juin 2007, conformément au scénario imaginé en septembre 2005 par Jean-François Roverato pour organiser sa succession après vingt années passées à la tête du major. De source proche du dossier, M. Heitz "quitte également le groupe".

Jean-François Roverato, qui était devenu président non exécutif, redevient Président Directeur Général. "La commission des nominations et des rémunérations conduira le processus de sélection du futur directeur général", précise Eiffage dans un communiqué.
Ingénieur diplômé de l'ENPC, Benoît Heitz a passé 20 ans dans le groupe Eiffage. Il est entré en 1987 chez Fougerolle Construction et a gravi les échelons effectuant un parcours complet chez le major à la fois comme patron de chantier et patron de filiale à l'étranger. Il avait été appelé pour redresser la situation en Allemagne puis en France à la SAEP, enfin en Pologne qu'il a redressé en moins d'un an.
De l'avis général, le tandem fonctionnait parfaitement, Jean-François Roverato ayant effectivement laissé les rênes de la direction générale à son poulain. Reste que, selon des proches, Benoît Heitz goûtait moins aux aspects politiques de la fonction que son prédécesseur.

Un "limogeage" selon les syndicats
Les syndicats d'Eiffage (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) parlent de "limogeage" et ont appelé vendredi "à boycotter toute participation à des réunions" au sein du groupe de BTP en attendant d'avoir des explications sur ce départ surprise.
"Après une large mobilisation en défense de l'emploi dans le groupe contre l'OPE et l'OPA possible par le groupe Sacyr et le risque de démantèlement d'Eiffage, les organisations syndicales du groupe ne peuvent que dénoncer la décision du conseil d'administration de ce jour de limoger son directeur général", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.
"A l'heure où le groupe Eiffage annonce une progression de son chiffre d'affaires et de ses résultats, un développement européen confirmé, cette décision est incompréhensible", estiment les cinq syndicats.
Rappelons que depuis plus d'un an, Eiffage est engagé dans un bras de fer avec l'espagnol Sacyr, qui cherche à obtenir des postes d'administrateurs après être devenu son principal actionnaire.

Commentaires

Démission surprise à la direction générale d'Eiffage

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur