En direct

Démission de Nicolas Hulot :
Nicolas Hulot a annoncé sa démission sur France Inter ce 28 août. - © Ministère de la Transition écologique et solidaire

Démission de Nicolas Hulot : "C'est une décision d'honnêteté et de responsabilité"

S.V., avec AFP |  le 28/08/2018  |  LogementGouvernementMinistère de la Transition écologique et solidaireNicolas HulotDémission Hulot

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé sa démission ce matin sur France Inter. "Le gouvernement n'a pas su donner la priorité aux enjeux environnementaux", a confié Nicolas Hulot, qui n'a prévenu ni Edouard Philippe ni Emmanuel Macron de sa décision. 

Après un an d'atermoiements et faute d'obtenir des avancées suffisantes en matière d'environnement, le ministre français de la transition écologique Nicolas Hulot a annoncé ce 28 août qu'il avait pris la décision de quitter le gouvernement.

"Je prends la décision de quitter le gouvernement", a déclaré Nicolas Hulot sur France Inter, après avoir confié qu'il se sentait "tout seul à la manœuvre" sur les enjeux environnementaux au sein du gouvernement.

 

Que des "petits pas"

 

Nicolas Hulot a précisé qu'il n'avait prévenu ni le président ni le Premier ministre de cette décision, par crainte qu'ils ne le convainquent de rester au gouvernement. "C'est une décision d'honnêteté et de responsabilité", a-t-il continué.

"Le Premier ministre, le président de la République ont été pendant ces 14 mois à mon égard d'une affection, d'une loyauté et d'une fidélité à toute épreuve", a confié le ministre, mais malgré cela, le gouvernement n'a pas su donner la priorité aux enjeux environnementaux, a-t-il plaidé, estimant n'avoir pu obtenir que des "petits pas".

 

"Mystification"

 

Pour le numéro 3 du gouvernement, le grand plan d'investissement participe d'une "forme de mystification": "Nous faisons croire que c'est de l'argent nouveau alors que c'est de l'argent recyclé." Et de poursuivre sur le plan de massification de la rénovation thermique, qui a pour objectif d'intervenir sur 500 000 logements chaque année. "On a baissé de moitié les moyens pour pouvoir rénover les bâtiments thermiques. Je sais très bien qu’en actant ce plan, nous ne pourrons pas réaliser les objectifs", a déclaré le ministre démissionnaire.

Quelques heures après son annonce, l'Elysée estime dans un communiqué que Nicolas Hulot peut être "fier de son bilan" à la tête de son ministère. La présidence a par ailleurs précisé qu'il y aurait "un remaniement mais pas dans l'immédiat." Le Premier ministre Edouard Philippe, qui a salué le travail du ministre, a fait savoir qu'il fera prochainement "des propositions au Président de la République" et des "suggestions concernant la composition du gouvernement." 

De son côté, la Fédération française du bâtiment "prend acte" de la décision de Nicolas Hulot. Dans un communiqué, l'instance professionnelle rappelle qu'elle a soutenu le "Plan de rénovation des bâtiments" porté par l'ex-ministre et appelle le gouvernement à mener "une politique volontariste et pérenne d’incitations financières aux travaux de performance énergétique et environnementale", en faveur du logement comme du non-résidentiel". Pour rappel, le plan présenté en avril dernier par l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire prévoit un investissement de 14 milliards d'euros sur cinq ans. 

 

 

Commentaires

Démission de Nicolas Hulot : "C'est une décision d'honnêteté et de responsabilité"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur