En direct

Démarche cohérente pour une entrée de ville

MANUEL DELLUC |  le 02/03/2001  |  ArchitectureAménagementUrbanismeRéglementationNièvre

Caractéristique des tissus incertains marquant la frontière entre ville et campagne, le quartier des Loges, à la périphérie ouest de Nevers, est en train de connaître un petit miracle urbain. Marc Paillot et Monique Verdier, architectes à Nevers, ont en effet convaincu trois maîtres d'ouvrage successifs de leur confier un programme dans ce quartier, ce qui leur permet de jouer la carte de la cohérence urbaine sur ce petit territoire. Après une première opération de 36 logements en bande conçus pour Nièvre Habitat, puis un bâtiment pour l'antenne des Assedic de Nevers, les architectes ont oeuvré ensuite à la demande d'un promoteur privé pour construire un centre commercial à proximité immédiate des deux premières opérations.

Relations entre équipements voisins

Dans un premier temps, alors que le principe d'une supérette de 500 m2 avait été arrêté par la commune, les architectes l'ont persuadée de prévoir un centre commercial plus important, afin de mettre ses dimensions en relation avec celles de deux équipements voisins : le récent lycée de communication et le futur centre hospitalier de Nevers. Dans un second temps, en contrepartie de la possibilité de créer un centre commercial et des boutiques pour 3 800 m2 de surfaces utiles, le maître d'ouvrage Norminter Ile-de-France (groupe Intermarché) accepta les hypothèses d'intégration urbaine des architectes en dépit du surcoût qu'elles entraînaient. Sur la base d'un plan-masse respectueux de la typologie habituelle de ce type de bâtiment - parking extérieur sur rue, magasin en arrière-plan -, les architectes ont proposé quelques aménagements, parmi lesquels la création de trois boutiques et d'un portique sur rue ainsi que l'utilisation de panneaux de terre cuite en façade (déjà utilisés pour le bâtiment des Assedic implanté en vis-à-vis) sont les plus significatifs.

Si la boulangerie implantée sur rue impose aux clients un détour à l'extérieur du centre commercial pour acheter leur pain, elle contribue en revanche, avec la Caisse d'épargne et le fleuriste également implantés sur rue, à créer un commerce de proximité, bien utile aux habitants du quartier. C'est ainsi que le succès des sandwichs vendus le midi par la boulangerie auprès des lycéens du collège voisin a fait naître le besoin d'un espace public extérieur abrité, à la conception duquel Marc Paillot et Monique Verdier réfléchissent déjà ! Ainsi va la ville se fabriquant...

DESSIN : NEVERS. A travers trois programmes (des logements, une antenne Assedic et un centre commercial), les architectes Marc Paillot et Monique Verdier ont pu veiller à la cohérence urbaine de cette entrée de ville.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur