En direct

"Dégel", l'édito de Bertrand Fabre

CHESSA Milena |  le 27/12/2007  |  ArchitectureRéalisationsFrance entière

L'architecture est loin des Français, autant que les Français sont loin de l'architecture. Façon tautologique de poser la question : qui s'est éloigné de qui ?
L'importance relative du fossé montre que chacun a pris ses distances.
Les Français n'ont pas encore compris combien l'architecture peut fonder l'harmonie de leur cadre de vie. Au sens plein du terme: harmonie du bâti, des fonctions sociales et de l'identité urbaine.
Est-ce vraiment leur faute? Nos écoliers n'y ont pas été sensibilisés, pas plus que leurs enseignants. Soutenue par le formidable outil que reste la télévision, la reconquête doit être organisée et développée dans nos lycées et collèges. Car c'est là que tout commence.
Même si l'encadrement juridique ne nous facilite pas les choses. L'obligation faite par la loi de recourir à un architecte au-dessus d'un certain seuil de surface du bâtiment projeté a conduit les Français à penser qu'un tel recours n'était pas de leur intérêt bien compris; car alors, pourquoi la loi le leur aurait-elle imposé?
Et l'anonymat obligatoire dans les concours publics a transformé ce qui est la base même de la qualité architecturale - le dialogue entre le maître d'ouvrage et l'architecte- en un spectacle surréaliste où ne manquent plus que les cagoules du Ku-Klux-Klan.
Quant aux architectes, comme le souligne la ministre de la Culture, leur formation doit davantage favoriser le croisement des cultures techniques et architecturale.
Puisque le mal est identifié, le diagnostic établi et partagé, et l'appétence des Français pour l'architecture confirmée, on ne voit vraiment pas pourquoi notre pays ne redeviendrait pas un pays de passion architecturale.
Qui aurait enfin compris que l'architecture d'aujourd'hui est le patrimoine de demain. Comme l'innovation d'aujourd'hui est la tradition de demain.
Laissons la frilosité à l'hiver. Joyeuses Fêtes.
Bertrand Fabre est directeur de la rédaction du Moniteur

Lire l'entretien avec Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, dans "Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment" n°5431 daté du vendredi 28 décembre 2007, pages 10-13.

Commentaires

"Dégel", l'édito de Bertrand Fabre

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur