Défaillances d’entreprises : le BTP fragilisé
Le ciel s'assombrit au-dessus des entreprises du BTP. - © Cyril Peter

Défaillances d’entreprises : le BTP fragilisé

Cyril Peter |  le 18/01/2022  |  LogementFrance altaresDéfaillancesConjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
France
altares
Défaillances
Conjoncture
Vie du BTP
Bâtiment
Entreprises
Travaux publics
Tertiaire
Artisans
Valider

Le nombre de défaillances d’entreprises du bâtiment et de travaux publics progresse au quatrième trimestre 2021, selon Altares.

Le nombre de défaillances d’entreprises tous secteurs confondus est au plus bas depuis 1986. « L’efficacité des aides de l’Etat tout au long de cette année 2021 marquée par une reprise économique soutenue » y est pour beaucoup, analyse le groupe Altares, spécialisé dans l’information des entreprises.

Selon ses données trimestrielles dévoilées ce 18 janvier, ce tableau optimiste ne doit pas inciter à baisser la garde. « Le débranchement progressif des aides, les difficultés d’approvisionnement en matières premières et l’envolée des prix (des matières premières, NDLR) » déstabilisent les trésoreries, fragilisent les entreprises et sont responsables d’une « remontée notable » du nombre de défaillances, alerte Altares.

Sur le même sujet Bâtiment : défaillances en baisse, vigilance sur les PME

Le second œuvre résiste

Avec 7 509 défaillances enregistrées au quatrième trimestre 2021, le secteur de la construction, qui concentre le quart des procédures, passe à l’orange (+0,4%) à cause notamment de l’augmentation (+4,2%) du nombre de liquidations judiciaires directes.

Le nombre de défaillances d’entreprises spécialisées dans la maison individuelle bondit (+10%). Idem dans les travaux publics (+9,1%). Une hausse des défauts portée par les travaux de terrassement courants (+17%). Notons également la progression des défauts pour les sociétés de services d’architecture et d’ingénierie (+10,2%).

Le gros œuvre repasse légèrement dans le rouge (+1,1%), tandis que le second œuvre affiche encore un recul des défaillances (-5,5%).

Alerte sur la promotion immobilière

Sur le front des ouvertures de procédures, il y a alerte chez les promoteurs immobiliers (+56%). Altares pointe également le doigt sur la construction (+8,4%) et plus précisément le bâtiment (+12,9%).

Sur le même sujet Classement des promoteurs : derrière Nexity, un top 20 chamboulé

Alatres note que le nombre d’entreprises de BTP sauvegardées augmente sur un an. Dans le gros œuvre : 21 sociétés ont rebondi en 2021. Il y en avait eu 8 en 2020. Le second œuvre : 33, contre 32. Les travaux publics : 10, contre 7.

Commentaires

Défaillances d’entreprises : le BTP fragilisé

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil