En direct

Défaillances d’entreprises : le bâtiment voit rouge, les travaux publics revigorés
Le plongeon des chiffres de construction de maisons individuelles emporte dans son sillage de plus en plus d'entreprises du bâtiment. - © ©ThomBal - stock.adobe.com

Défaillances d’entreprises : le bâtiment voit rouge, les travaux publics revigorés

A.F. |  le 24/01/2019  |  ConjonctureEntreprisesBâtimentTravaux publicsConjoncture TP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Entreprises
Bâtiment
Travaux publics
Conjoncture TP
Vie du BTP
Conjoncture immobilier
Constructeur de maison individuelle
Valider

Après un début d’année 2018 prometteur, le volume de défaillances d’entreprises dans le bâtiment s’est accéléré au cours du quatrième trimestre, en particulier chez les entreprises de gros œuvre et de second œuvre exerçant dans le secteur de la maison individuelle. A l'inverse, la situation s'améliore pour les entreprises de travaux publics.

Le ralentissement de la croissance dans le bâtiment commence à dégrader la situation financière des entreprises. En particulier, au cours du second semestre, au cours duquel le nombre de défaillance d’entreprise a progressé de 1,5% dans le secteur de la construction, indique la société d’assurance-crédit Coface dans une étude publiée le mercredi 23 janvier 2019.

Ce rebond contraste avec les six premiers mois de l’année, où le volume de sociétés placées en procédure collective avait chuté de 7,1%.

En cause ? La baisse des permis de construire (-5,3%) enregistré sur les 11 premiers mois de l’année. « Tous les principaux secteurs pourvoyeurs de défaillances, notamment la construction et les services aux particuliers, qui concentrent à eux seuls près de la moitié des défaillances totales, ont suivi des tendances similaires en 2018, avec une dégradation au second semestre », analyse Coface.

Avec les services aux particuliers (20%), la construction reste le secteur qui enregistre le plus grand nombre de défaillances d’entreprises (27%) en 2018. Point positif, le secteur observe un recul de 3,2% des faillites en 2018, à 14 216.

Tension dans la maison individuelle


Au cours du quatrième trimestre 2018, les procédures judiciaires ont progressé de 2,2% dans le bâtiment, confirme le cabinet Altares dans une étude publiée le 24 janvier 2019.

Dans le secteur des maisons individuelles, le gros œuvre et le second œuvre ont été largement touchés, avec une "hausse" respectivement de 16% et de 27% des défaillances d’entreprises. En revanche, les travaux publics se portent mieux : dans les travaux de terrassement, la situation se stabilise en 2018 et recule de 12% en fin d’année. La fin d’année a également profité au secteur de l’immobilier (-7,2%).

Top 15 des activités recensant le plus de défaillances d'entreprises

Commentaires

Défaillances d’entreprises : le bâtiment voit rouge, les travaux publics revigorés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur