Déchets : trois industriels de la menuiserie créent le Menrec
Usine commune a Saint Gobain et Riou Glass, Eurofloat fabrique 22 millions de m2 de verre plat, sur une ligne float, destines aux vitrages.Stockage de calcin, verre casse recycle provenant de l'exterieur (usines de transformation) entrera pour 25% dans le melange de nouveaux verres. *** Local Caption *** Industrie du verre - © ©Benoit DECOUT/REA

Déchets : trois industriels de la menuiserie créent le Menrec

Guillaume Fedele |  le 17/12/2020  |  100 % second œuvreMenuiseriesAtlantemMorbihanBretagne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
100 % second œuvre
Menuiseries
Atlantem
Morbihan
Bretagne
Seine-Maritime
Déchets de chantier
Déchets
Valider

Atlantem Industries, FenétréA et Riou Glass, en partenariat avec le spécialiste de la logistique du recyclage, Bohelay, lancent une nouvelle organisation de collecte et de démantèlement de menuiseries en fin de vie sur le Grand Ouest. Son activité débutera en mars 2021.

Le saviez-vous ? Quand elles arrivent en fin de vie, 90 % des menuiseries fabriquées en France partent à l’enfouissement. C’est pourquoi, trois industriels de la menuiserie bretons et normands – Atlantem Industries, FenétréA et Riou Glass – et un spécialiste de la logistique du recyclage – Bohelay – ont décidé de s’associer pour créer une nouvelle organisation de collecte et de démantèlement de menuiserie en fin de vie sur le Grand Ouest. Son nom : Menrec. D’après le communiqué, la structure « ambitionne de valoriser les différents matériaux des menuiseries en fin de vie (bois, PVC, aluminium et verre) et leur réemploi pour la fabrication de nouvelles solutions (fenêtres, portes et volets). »

Pour les installateurs

Lancée le 4 décembre 2020 et présidée par Adrien Bohelay, Menrec est une SAS indépendante détenue à part égale par les quatre co-fondateurs. Le siège et l’unité de démantèlement sont implantés à Saint-Allouestre, dans le Morbihan (56) où Bohelay dispose d’une plateforme de 9,5 hectares. L’activité débutera au 1er mars 2021. Elle s’adresse aux artisans de Bretagne mais aussi des départements limitrophes, Loire Atlantique, Mayenne et Manche.

Une solution clé en main

Comment ça marche ? Menrec met à disposition des installateurs (artisans, menuisiers, réseaux de fenêtriers… soit environ 5000 sur le Grand Ouest), un rack ou une benne spécifiquement créés par la structure. « Lorsque le contenant est plein, le professionnel en informe Menrec via le site www.menrec.fr. La démarche est simplifiée : pas de tri à effectuer en amont, un gain de temps ! Un camion plateau avec chariot embarqué effectue une tournée pour collecter les racks et les bennes. » Les déchets sont ensuite acheminés vers l’unité de démantèlement qui dissocie le PVC, l’aluminium, le bois et le vitrage. Ils sont stockés sur une plateforme de 1 000 m², démantelés puis envoyés dans les centres de recyclage spécialisés ou réintroduits dans de nouveaux process de fabrication d’Atlantem Industries, de FenétréA et Riou Glass.

Commentaires

Déchets : trois industriels de la menuiserie créent le Menrec

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil