En direct

Déchets : le Grenelle se donne 12 semaines supplémentaires

Defawe Philippe |  le 25/10/2007  |  France DéchetsSantéRéglementationTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Environnement
Déchets
Santé
Réglementation
Technique
Valider

Le Grenelle de l'environnement se donne douze semaines supplémentaires pour arbitrer sur le traitement des déchets, question complexe qui nécessite davantage d'expertises, a annoncé mercredi soir le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo.
"On a besoin d'un expertise complémentaire, on n'a pas tous les éléments en mains", a déclaré le ministre alors que la deuxième table ronde de la journée, consacrée à la santé, buttait sur le traitement des déchets.
"Le Grenelle se prolonge de douze semaines sur ce sujet", a-t-il souligné en précisant que dans l'intervalle le gel de nouvelles autorisations, notamment sur la construction d'incinérateurs, était reconduit.
Le reste des travaux du Grenelle se poursuivra jeudi, jusqu'à l'arbitrage final du chef de l'Etat .
M. Borloo a fait valoir que l'intergroupe de travail sur la question n'avait pu tenir que deux réunions.
"Ce qui est sûr, c'est qu'il faut dans ce domaine un changement radical de stratégie: on compte aujourd'hui 350 kg/an et par habitant, il faut au minimum réduire de 7 kilos par an", a-t-il remarqué.
Alliance pour la planète, collectif de 80 ONG dont Greenpeace et le WWF, exige un moratoire sur les incinérateurs. Selon un porte-parole de l'Alliance, le représentant de WWF, Daniel Richard, a "menacé de quitter le Grenelle s'il n'y avait pas d'accord" en ce sens.
Actuellement, 80 % des déchets ménagers partent en incinération ou en décharges, contre 19% recyclés.
Au cours de la même table ronde sur la santé, les participants se sont accordés sur le lancement d'un deuxième Plan national environnement/santé, l'interdiction dès 2008 des substances "les plus préoccupantes" listées par le réglement européen Reach et sur le développement de consultation parents-enfants au sein de l'assistance publique, a détaillé la secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko-Morizet.
S'agissant de la pollution de l'air, la loi-cadre issue du grenelle comportera un volet spécial, a-t-elle annoncé, qui instaurera des normes sur les particules.
"Nous voulons aller plus loin que les normes européennes qui préconisent un maximum de 25 microgrammes/m3 et partons sur l'idée de 15 microgr/m3", a-t-elle précisé.
Enfin, pour lutter contre la pollution de l'air intérieur, elle demande "un étiquettage des matériaux de construction et des éléments de décoration" et l'abandon des substances les plus nocives.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur