En direct

Déchets La fin des décharges classiques s'annonce laborieuse

bertrand escolin |  le 17/10/1997  |  DéchetsCollectivités localesEnvironnementChantiersFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Déchets
Collectivités locales
Environnement
Chantiers
France
International
Europe
Santé
Technique
Etat
Valider

-Les filières de recyclage se mettent en place. 15 milliards ont déjà été investis en cinq ans, mais beaucoup reste à faire.

En annonçant, lors des IVe Assises des déchets organisées à La Baule à la mi-septembre, la signature de l'arrêté sur les décharges de classe II (1), Dominique Voynet, ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, a prévu des interdictions de mise en décharge plus rapides pour certaines filières spécifiques. Parallèlement, elle a annoncé la réforme des prochains plans départementaux et régionaux d'élimination des déchets, en accentuant la concertation locale et la cohérence des projets. « A mi-chemin de l'échéance 2002 qui sonnera la fin des décharges classiques, les collectivités locales ont investi seulement un quart des 60 milliards attendus, mais ce n'est pas alarmant, le mouvement est lancé », estime Robert Germinet, directeur régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (Drire) des Pays de la Loire et créateur des Assises. Pour se mettre en conformité avec la loi de juillet 1992 sur les déchets, il est nécessaire d'investir quelque 1 000 francs par habitant sur dix ans. « A quoi s'ajoute, en fonctionnement, un franc par habitant et par jour, soit 24 milliards en francs constants pour gérer les quelque 300 millions de tonnes de déchets industriels et ménagers produits chaque année en France », précise Robert Germinet.

Importants besoins d'équipements

Le déchet est une activité qui occupe déjà 210 entreprises, 35 000 salariés, pour un chiffre d'affaires de 24 milliards de francs. « Nous assistons à une véritable révolution culturelle », a déclaré à La Baule Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'Industrie, en rappelant combien les enjeux liés au traitement des déchets sont de plus en plus intégrés par les industriels. Les 150 millions de tonnes de déchets industriels (dont 100 millions de déchets inertes, 30 de déchets industriels banals et 17 de déchets industriels spéciaux) accusent un net besoin en équipements : pour les seuls matériaux de démolition, l'Allemagne compte 1 000 installations de traitement, la France 40 !

C'est donc à la source qu'il faut aller récupérer ce gisement de matière première. Or cela soulève bien des difficultés. « On n'arrive pas à capter le gisement de bouteilles en plastique dans les foyers. On ne recycle que 20 000 tonnes de corps creux sur les 300 000 tonnes existantes », explique Eric Guillon, directeur général d'Eco-emballages. Pourtant, les collectivités locales hésitent à se lancer dans la collecte sélective, au vu des prescriptions techniques minimales (PTM) imposées par les industriels. « Plutôt que de les baisser, précise Eric Guillon, on va laisser le temps aux collectivités qui organisent le tri d'atteindre progressivement ces prescriptions. »

Enfin, en matière de déchets industriels spéciaux, les travaux de La Baule ont montré le besoin d'harmoniser les législations européennes. Le traitement des sols pollués émerge clairement comme un des nouveaux gisements d'activité. Des entreprises spécialisées comme Trédi et le groupe Séché, qui poursuivent leur rapprochement, ont senti ce potentiel et engagent déjà leur développement à l'international.

(1) « Le Moniteur » du 22 août 1997, p. 31. Cet arrêté, daté du 9 septembre, a été publié dans « Le Moniteur » du 10 octobre 1997, cahiers détachables, p. 374.

PHOTO :

Robert Germinet, directeur régional de la Drire-Pays de la Loire, est le créateur des Assises des déchets.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil