Déchets du BTP : le décret publié, le négoce ne décolère pas

Annoncé depuis plusieurs mois, le décret précisant le seuil à partir duquel la reprise des déchets est obligatoire par les distributeurs a été publié le 12 mars au Journal officiel. Aucun des aménagements réclamés par le négoce n’est pris en compte dans cette version. La fédération du négoce de bois et de matériaux de construction (FNBM), par la voix de son président, s’insurge.

Partager
Déchets du BTP : le décret publié, le négoce ne décolère pas
Les distributeurs de matériaux vont dans leur grande majorité devoir investir dans une déchetterie. Une équation économique très difficile à tenir dans un secteur laminé par la crise.

Le décret d’application de l’article 93 de la loi de transition énergétique (LTE), qui fixe les modalités de la création d’un réseau de déchetteries professionnelles du BTP via les négoces et qui oblige ces derniers à s’organiser d’ici au premier janvier 2017 pour reprendre les déchets issus des mêmes types de matériaux, produits et équipements de constructions qu’ils vendent, était dans les tuyaux depuis l’été dernier. Il vient d’être publié le samedi 12 mars au Journal officiel.

Et malgré une intense campagne de lobbying menée par le négoce depuis plusieurs mois, les conditions de mise en œuvre de la collecte des déchets n’ont pas bougé. En effet, les grandes surfaces de bricolage ne sont pas assujetties à ses contraintes, alors que plus de 25 % de leurs clients sont des professionnels.

La GSB non concernée

D’après le décret, ne sont concernés que les « exploitants de commerce de matériaux, produits et équipements de construction (…) classés sous les rubriques 4613, 4673, 4674 ou 4670 (…) du code Nace ». Autrement dit, les négoces. Par ailleurs, le champ d’application concerne tous les distributeurs qui « exploitent une unité de distribution dont la surface est supérieure ou égale à 400 m2 et dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur ou égal à 1 million d’euros ».

Dans le détail, cette reprise doit être « réalisée sur l’unité de distribution ou dans un rayon maximal de dix kilomètres ». Dans le cas où la reprise s’effectue hors du dépôt, un affichage visible doit être installé sur le lieu de vente et sur le site internet (quand celui-ci existe) afin d’informer les professionnels détenteurs ou producteurs de déchets de l’adresse du lieu de collecte.

La colère de la FNBM

La réaction de la fédération du négoce de bois et de matériaux de construction (FNBM) ne s’est pas fait attendre. « Nous sommes mécontents, et ce pour plusieurs raisons !, tempête son président, Géraud Spire, contacté par Négoce. Premièrement parce que ce décret voit le jour. Ensuite parce que l’on n’a pas réussi à ce que ce décret soit retravaillé. Dans une conjoncture difficile, nous avions demandé un moratoire sur les nouvelles charges pour les entreprises en général et le négoce en particulier».

La FNBM a prévu de consulter les autres organisations du bâtiment lors d’une rencontre mercredi 16 mars au matin. Et n’exclut pas de contester le décret devant le Conseil d’Etat.

 

Top 1000 des entreprises du BTP

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 1 000 plus grandes entreprises de BTP et construction en France

Je découvre le classement
Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Négoce

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

13 - Meyreuil

Aménagement de la Bastide Ballon

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil