En direct

De l'art pour tous au bord de la Garonne

bertrand escolin |  le 09/02/2018  |  Collectivités localesGirondeLoire-Atlantique

Bordeaux Métropole -

La commande artistique Garonne, lancée en 2012, verra émerger plusieurs réalisations cette année dans les communes de la métropole. Initié avec les travaux du tramway, le 1 % artistique a déjà donné naissance à des œuvres majeures essaimées dans l'espace urbain, dont le monumental « Lion bleu » de Xavier Veilhan, qui matérialise l'entrée de la rive droite à Bordeaux. « Trois nouvelles œuvres verront le jour cette année », explique Michel Duchêne, vice-président de Bordeaux Métropole chargé des grands projets d'aménagement. « La nouvelle commande du 1 % artistique étant liée au pont Jacques Chaban-Delmas livré en mars 2013, la métropole a estimé que les œuvres devaient se trouver au plus près de la Garonne, réparties sur les deux rives. »

Un ovni dans les Bassins à flots. Rigueur budgétaire oblige, la somme allouée dans le cadre de la programmation Garonne doit être utilisée pour des créations plus visibles et marquantes, « inscrites dans l'espace public ». Au printemps, c'est une soucoupe volante en aluminium de 21 mètres de diamètre qui sortira des Bassins à flots, au nord de Bordeaux. La sculpture de Suzanne Treister fait partie d'un triptyque, « Les Vaisseaux de Bordeaux », qui imaginent la métamorphose d'une épave de navire de la Seconde Guerre mondiale. « Le chantier a démarré à l'automne 2017 par le dragage d'un chenal d'accès, et la pose d'une structure métallique pour la soucoupe, mise en œuvre par l'entreprise bordelaise Balineau sur le bassin 2 », précise l'élu.

Seule entorse à la volonté explicite de faire travailler des entreprises locales, la soucoupe est en construction à Nantes chez Métalobil, qui a notamment participé là-bas au Mémorial de l'esclavage et qui est l'une des rares sociétés capables de réaliser l'œuvre. L'inauguration est prévue à la fin du printemps 2018. Le coût est de 1,5 M€. Avec « Les Fontaines de Bacalan », Clémence Van Lunen propose, quant à elle, deux fontaines en céramique en écho à l'ancienne faïencerie Veillard. L'aménagement de la place Buscaillet, qui les accueillera, est en cours. Actuellement construite par le néerlandais EKWC, l'œuvre sera implantée d'ici à l'été 2018 (coût : 230 000 €). Plusieurs autres projets sont lancés, comme « le puits » dans la bibliothèque Jacques-Ellul, qui reprend l'allure des « folies » bordelaises, ou un orgue à vapeur devant l'usine de déchets Astria de Bègles.

PHOTO - 11260_699785_k2_k1_1671199.jpg
PHOTO - 11260_699785_k2_k1_1671199.jpg

Commentaires

De l'art pour tous au bord de la Garonne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX