En direct

Dans le Grand Paris, à la découverte de l'architecture brutaliste
Centre national de la danse à Pantin (Seine-Saint-Denis), photographié par Jean-Marie Monthiers - © © Jean-Marie Monthiers

Dans le Grand Paris, à la découverte de l'architecture brutaliste

Service architecture et urbanisme |  le 03/08/2017  |  ArchitectureRéalisationsParis

C’est du brutal ! Un guide répertorie les bâtiments clés de l’architecture brutaliste en béton. Notre confrère Télérama s’en fait l’écho…

Structures mastoc, façades épaisses, ornements tabous : l’architecture brutaliste ne fait pas dans le mièvre, le chichi ni la dentelle; mais dans le béton, brut de décoffrage! Né dans les années 1950 en Angleterre, le mouvement sera théorisé par le critique Reyner Banham dans New Brutalism. Une Carte «Paris brutaliste», a été éditée en mars dernier, qui recense une quarantaine de constructions dans la capitale et au-delà du périphérique… Notre confrère Télérama en rend compte ici…

Commentaires

Dans le Grand Paris, à la découverte de l'architecture brutaliste

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur