En direct

D’un parc olympique à des  quartiers de ville
CARTE - 648848.BR.jpg - © Bentley Systems, Inc./AECOM

D’un parc olympique à des quartiers de ville

le 15/06/2012  |  Europe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Europe
Valider
Projet urbain -

Les plans pour régénérer la Lower Lea Valley, au sud de laquelle se situe le parc, ne datent pas d’hier. L’équipe d’Aecom, en charge du Masterplan pour les Jeux, avait déjà travaillé sur cette zone de 1 450 hectares, qui s’étend de la Tamise au sud, jusqu’aux limites du parc régional Lea-Valley au nord. « Il a suffi d’ajouter au plan de régénération les objectifs spécifiques des JO », explique Jason Prior, chef de projet à Aecom. A l’en croire, les Jeux semblent presque une parenthèse pour ce secteur de toute façon promis à un intense redéveloppement. « Les JO ont néanmoins un effet catalyseur, en permettant de construire plus vite et avec plus de moyens », complète-t-il.

Une vision d’aménagement à trente ans

Le Masterplan du parc olympique, accompagné dès 2005 d’un « Legacy Plan » (1), ressemble ainsi plus à une stratégie d’aménagement à long terme qu’à une simple localisation d’équipements sportifs. Ses composantes - l’héritage des Jeux, les espaces publics, les voies fluviales, les connexions - sont autant de facteurs d’attractivité pour l’installation de futurs quartiers. Le phasage (voir ci-contre) a été défini en concertation avec les six quartiers voisins, regroupés en une équipe de planification pour accorder plus vite les autorisations d’aménagement. Le mode d’action : affecter à chaque parcelle un usage, même éphémère, comme l’organisation d’événements, afin d’éviter l’enfrichement et de renverser l’image trop longtemps négative du quartier.

Fiche technique

CANDIDATURE AUX JEUX ET MASTERPLAN Maîtrise d’ouvrage : London Development Agency (LDA) (candidature) ; Olympic Delivery Authority (ODA) (Masterplan). Etudes : Edaw (aujourd’hui Aecom), mandataires, HOK Sport (aujourd’hui Populous Architects), Allies & Morrison et Foreign Office Architecture, architectes, Buro Happold, ingénieurs.
COORDINATION DES ÉQUIPEMENTS Maîtrise d’ouvrage : Locog (Comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques). Maîtrise d’œuvre : « Team Populous », avec Populous Architects, mandataires, Allies and Morrisson et Lifschutz Davidson Sandilands, architectes.
Réalisation des équipements Maîtrise d’ouvrage : ODA. Maîtrise d’œuvre : voir pour chacun pages 40 à 49.
TRANSFORMATION DU parc olympique par étapes (dont démantèlement des équipements temporaires, reconfiguration des ponts, reconversion de certains équipements) Maîtrise d’ouvrage : London Legacy Development Corporation (LLDC). Maîtrise d’œuvre : BAM Nuttal Limited, mandataire, Mace, gestion de projet. Nombre d’entreprises : 145. Coût prévisionnel : 94 millions d’euros.

(1) Plan de reconversion du site et des équipements à long terme.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur