En direct

D'ici et d'ailleurs, les insolites du web
Une cabane moulée dans la roche et le foin. - © © Roland Halbe

D'ici et d'ailleurs, les insolites du web

Service documentation et l'équipe du Moniteur.fr |  le 21/05/2010  |  SantéEnergieArchitecture

Chaque semaine LeMoniteur.fr vous déniche sur le web les projets les plus originaux aux quatre coins du monde.

Espagne : une cabane moulée dans la roche et le foin

Les architectes de Ensamble Studio (Espagne) ont imaginé un cabanon de vacances à la Le Corbusier implanté sur un site naturel avec vue sur l'Océan Atlantique - Parti de l'idée que la Trufa fait partie de la nature, construite à partir de la terre et remplie d'air, l'architecte Antón García-Abril en collaboration avec Ricardo Sanz et Javier Cuesta a construit la structure en creusant dans la terre et en créant la forme dans laquelle verser le béton directement sur des empilements de bottes de foin (50 m3) et sur la terre creusée des fouilles. Une fois le béton consolidé, il a enlevé la terre autour et travaillé sur la masse informe, la coupant comme la pierre dans une carrière pour révéler la partie de la masse intérieure du foin. L'intérieur a été alors vidé avec l'aide d'un veau qui a érodé tout le foin durant un an pour révéler un espace poétique inhabituel à mi-chemin entre la nature et le bâti.

Article en Anglais - "La Trufa Ensamble Studio" - Abitare - 27/04/2010

Royaume-Uni : l'earthship, ou comment construire votre maison autonome à partir de pneus usagés

Le concept de l'earthship (vaisseau de la terre) est basé sur trois idées : autonomie des habitants, application d'une technologie durable et réemploi des déchets comme les pneus, bouteilles en verre et canettes métalliques.
L'autonomie est atteinte parce que l'earthship ne dépend ni d'un réseau d'électricité, ni de la distribution d'eau et ni des égouts. Un earthship peut en partie pourvoir ses habitants de nourriture par les grandes serres à plantes qui sont aussi utilisées pour la purification de l'eau.
Michael Reynolds, architecte inventeur du concept, commença il y a plus de trente ans à concevoir une habitation durable et rentable. Après quelques expérimentations avec des canettes il y ajouta des pneus de voitures utilisés qu'il remplit de terre. Ainsi petit à petit l'earthship prit forme: une arche dans laquelle on peut vivre en tout confort. A ce jour plus de 1000 vaisseaux de la terre existent au monde mais un seul en France .
Des cours d'initiation à l'autoconstruction d'earthship sont dispensés sur 3 jours à l' Earthship Brighton en partenariat avec le Brighton Permaculture Trust.

Article en Anglais - " Earthship: Sustainable building with 900 spare tyres " - Building - 7/05/2010
Le site Earthship Biotecture
Le site earthshipfrance

New-York : l'Empire State Building se paie un lifting vert

A presque 80 ans l'Empire State Building va subir une rénovation pour améliorer son efficacité énergétique de 38% par an grâce à un programme d'investissement de plus de 13 millions de dollars qui permettra un gain de 400 000 dollars par an. Le chantier qui doit durer jusqu'en 2013 portera sur les 6 500 fenêtres à double vitrage des 102 étages. Elles vont ainsi être retirées pour installer un nouveau matériau isolant (et transparent) entre les deux panneaux, conçu par la société californienne Southwall Technologies.
Surnommé Heat Mirror® « le miroir de chaleur », ce nouveau matériau fonctionne en augmentant le nombre de cavités à l'intérieur de la fenêtre à double vitrage pour mieux capter la chaleur du soleil et retenir la chaleur du bâtiment. Un dispositif qui améliore la performance thermique de près de quatre fois. L'avantage, c'est que les vitres seront ensuite replacées et n'auront donc pas besoin d'être changées.
Parmi les autres actions prévues, l'installation de systèmes de dispositifs de contrôle numérique pour l'alimentation électrique.

Article en français - " L'Empire State Building passe au vert " - La Tribune - 12/04/2010
Article en Anglais - " Interview: Southwall's Dennis Capovilla on Empire State's ‘Super Windows' " - Triplepundit - 15/04/2010

Afrique du nord : la réfrigération solaire pour l'industrie agro-alimentaire

Un projet financé par l'UE est parvenu à installer une centrale solaire pour refroidir les denrées périssables dans un établissement vinicole tunisien et une crémerie marocaine, démontrant ainsi la viabilité économique de la réfrigération solaire. Ce concept de refroidissement thermique pourrait profiter aux secteurs alimentaire et agricole de la région méditerranéenne.
Cette technologie a été développée et mise en oeuvre par le projet européen MEDISCO visant à développer, tester et optimiser le froid solaire dans l'industrie alimentaire et agro-alimentaire dans la région méditerranéenne. L'objectif est d'évaluer les systèmes qui répondraient mieux à la demande actuelle et future du secteur de l'industrie agroalimentaire dans le sud du bassin méditerranéen, et d'estimer en termes technique et économique l'approche la plus appropriée pour l'application de la technologie du froid solaire.
L'énergie solaire est souvent utilisée pour alimenter les systèmes de climatisation dans les bâtiments, mais son potentiel pour l'alimentation de systèmes de refroidissement industriel n'a pas été largement testé. L'équipement consiste en des collecteurs de concentration qui dirigent la lumière du soleil dans un absorbeur par le biais d'un réflecteur. Le rayonnement solaire réchauffe ensuite l'eau à 200°C, ce qui fait fonctionner la machine réfrigération-absorption.
Dirigé par l'université polytechnique de Milan, en Italie, les partenaires du projet MEDISCO comptent des universités, des petites entreprises et des agences spécialisées dans l'énergie comme la Fraunhofer Institut.

Article en Français - " MEDISCO opte pour le site tunisien pour tester un nouveau système de réfrigération à énergie solaire " - Business News - 10/05/2010
Article en Allemand - " Solartechnik für den Süden Lebensmittel mit Sonnenlicht kühlen " - Bine Info - 6/05/2010

République tchèque : repousser les animaux sauvages loin des autoroutes en jouant sur leur odorat

Une expérience unique est lancée sur la nouvelle section d'autoroute D47 reliant Hranice et Ostrava, en République tchèque, afin de protéger les animaux sauvages des riques de déambulation et de collision sur ces voies rapides. Ainsi des pieux en bois, distant les uns des autres de 5 mètres, imprégnés de l'odeur de prédateurs (lynx,ours) ont été installés à proximité de la route dans le but de repousser les animaux et ainsi limiter les risques d'accidents.
Ce dispositif écologique mais aussi sécuritaire est mis en place de manière provisoire pour une durée maximale d'un an, temps nécessaire à l'installation de clôtures protectrices. Les premières évaluations semblent indiquer, toutefois, que cette méthode n'est pas aussi efficace qu'espérée mais il faut laisser aux animaux le temps de s'adapter à un nouvel environnement autoroutier . D'autres régions se sont montrées intéressées par ce projet, comme par exemple la Moravie du Sud
Chaque année entre 6.000 et 8.000 accidents de la route sont provoqués par des animaux en République tchèque. Le nombre de personnes blessées ou tuées dans ce type d'accidents compte pour plus de 3% du bilan annuel.

Article en Espagnol - " Estacas de olor: un experimento para prevenir accidentes con animales " - Radio-cz - 28/04/2010

Commentaires

D'ici et d'ailleurs, les insolites du web

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur