Immobilier

D’ici 2019, 1 700 nouveaux logements pour Habitat et Humanisme

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gouvernement

L’association Habitat et Humanisme prévoit de construire 1 700 logements d’ici 2019. Elle vient de signer un engagement d’utilité sociale  avec le ministère du Logement et de l’Habitat.

D’ici 2019, 1 700 logements vont être construits par Habitat et Humanisme, un mouvement bénévole qui agit en faveur du logement  et de l’insertion des personnes les plus défavorisées, doté de sa propre foncière (plus de 3470 logements fin 2016). L’association a signé un engagement d’utilité sociale qui court jusqu’en 2020 le 17 janvier dernier avec le ministère du Logement et de l’Habitat.

Concrètement, l’association compte doubler son nombre de constructions annuelles jusqu’en 2019 pour passer de 200 logements produits par an à 420. Cet engagement de construction représente un investissement de 210 millions d’euros sur la période 2016-2019, ce qui équivaut à une moyenne de 52,5 millions d’euros par an. Géographiquement, 70% des projets se concentreront en zone-tendue, 30% en zone non-tendue. La foncière d’Habitat et Humanisme compte par ailleurs augmenter son parc en développant ses acquisitions de logement en Vefa (opérations de type collectif ou semi-collectif) et en mettant en place des partenariats avec la Fédération Française du Bâtiment et la fédération nationale des sociétés coopératives d’Hlm.

D’ici 2020, Habitat et Humanisme compter rénover son parc de logement pour le faire passer au minimum à la classe énergétique C. 760 logements en mono-propriétés sont concernés, 3 millions d’euros y seront consacrés chaque année. Les travaux se concentreront sur l’isolation du bâti (murs, toitures, combles, menuiseries), l’installation de systèmes de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage performants, le contrôle de la ventilation, ainsi qu’une limitation de la consommation d’eau.

L’Etat et ses établissements publics mettront à disposition d’Habitat et Humanisme du foncier public pour produire des logements sociaux. Ainsi, l’association pourra bénéficier de décote, voire de gratuité des terrains dans les zones très tendues (loi n° 2013-61 du 18 janvier 2013).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X