En direct

Cyclones en Outre-mer : quelles normes de construction pour plus de résilience ?
Futuna, en Polynésie occidentale, après le passage du cyclone Tomas - © © www.nouvelle-caledonie.gouv.fr

Cyclones en Outre-mer : quelles normes de construction pour plus de résilience ?

A.L. |  le 10/03/2021  |  DOM-TOMLogements neufsDroit de la construction

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation
DOM-TOM
Logements neufs
Droit de la construction
Valider

L'Etat lance une concertation en vue d'établir une réglementation adaptée à la menace que font peser les cyclones sur les territoires ultramarins. 

Dernier en date, le cyclone tropical Niran a touché la Nouvelle-Calédonie le 6 mars dernier. Il a causé de nombreux dégâts matériels et laisse derrière lui vingt mille personnes privées d’électricité. Heureusement, les pertes humaines sont, elles, nulles. Une goutte d’eau, comparé au géant du ciel Irma qui avait frappé les Antilles en 2017.

Les territoires ultramarins sont constamment exposés à ces catastrophes naturelles, comme le montre l'étude sur l’évolution du risque cyclonique en Outre-mer à l’horizon 2050.

 Publiée en juin dernier, elle a été menée par la Caisse Centrale de Réassurance/Météo-France et RiskWeatherTech. Elle met en évidence la très grande exposition de ces territoires et l’importance des dégâts. Assez prévisibles, ils engendrent des travaux dont les montants s’élèvent à plusieurs milliards d’euros.

Améliorer la résilience des constructions neuves

Pour améliorer la résilience des bâtiments neufs de la Martinique, la Guadeloupe, La Réunion et Mayotte, le gouvernement, sous la tutelle des ministères de la Transition écologique, des Outre-mer et du Logement, lance une concertation pour établir des normes para-cyclonique applicable au secteur de la construction.

L’objectif est d’aboutir à une réglementation sur le risque cyclonique en prenant en compte leurs différences et leurs proportions afin de s’adapter à chaque territoire concerné. La phase de travail collectif qui s’engage se fera avec les maîtres d’ouvrage et professionnels locaux, afin qu’ils apportent leur expertise et s'approprient la problématique.

Cette concertation sera menée sous l’égide des Préfectures et Directions de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement jusqu’à l’été. Ce n'est qu'à l'issue de la concertation locale qu'une version consolidée du projet de décret pourra être soumise à la consultation publique en ligne. Elle fait suite à plusieurs études scientifiques et techniques et à une première concertation menée fin 2019 par la délégation interministérielle aux risques majeurs Outre-mer dans les territoires concernés.

Commentaires

Cyclones en Outre-mer : quelles normes de construction pour plus de résilience ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Plaw

25/03/2021 11h:06

Qui sont ou seront les Maîtres d'Ouvrage ? Les bailleurs sociaux ? L'association des MO fagocitée par les bailleurs sociaux ? Les collectivités locales ? Ce ne sont pas les personnes qui habitent qui payent réellement et qui sont soumis aux aléas autre vision également est la main mise des personnes de la France Hexagonale sur ces identités et ces personnes ne savent pas les cyclones et tempêtes que ces régions ultrapériphériques ont déjà subi, elles étaient toutes dans leur régions qui n'ont rien à voir avec l'Outre-Mer

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil