Croissance mondiale de l’alsacien Socomec, spécialiste de la basse tension
Vue aérienne des sites de Socomec à Benfeld, siège de l’entreprise familiale créée en 1922. - © © Socomec

Croissance mondiale de l’alsacien Socomec, spécialiste de la basse tension

Laurent Miguet (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 04/09/2013  |  Performance énergétiqueRéglementation thermiqueBas-RhinIsèreFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Performance énergétique
Réglementation thermique
Bas-Rhin
Isère
France entière
Alpes-Maritimes
Energie
Immobilier
Technique
Valider

Après le solaire, la performance énergétique offre un nouveau relais de croissance à Socomec, spécialiste de la sécurité des réseaux électriques à basse tension.

La participation de Socomec au consortium Nice Grid, lancé le 30 août à Carros (nord de Nice) illustre de nouvelles ambitions de l’industriel alsacien, jusqu’ici absent du secteur de l’habitat.

Face aux problèmes de stockage et d’intégration au réseau de distribution, posés par l’intermittence des énergies photovoltaïque et éolienne, l’entreprise familiale propose une réponse : les stockeurs Sunsys contribueront à l’autonomie énergétique d’un quartier urbain. Une dizaine d’entreprises contribue à l’expérience Nice Grid, lancée dans ce but pour quatre ans et dotée de 30 millions d’euros dans le cadre des investissements d’avenir de l’Etat.

Panne solaire

Parmi les diversifications récentes de Socomec, la performance énergétique relaye le solaire, domaine dans lequel la croissance marque le pas. Présent dans l’industrie photovoltaïque à travers des interrupteurs-sectionneurs, des systèmes de fiabilisation et des onduleurs, le département Solar Power de l’entreprise de Benfeld (Bas-Rhin)  a enregistré un pic à 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, et prévoit un affaissement à 10 millions en 2013, en raison de la nouvelle politique tarifaire.

Fort de 3 100 salariés pour 440,9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, en hausse de 3,7 %, le groupe indépendant né en 1922 n’en continue pas moins à parier sur la poursuite de sa croissance, en s’appuyant sur ses points forts dans le marché mondial : Socomec figure dans le top trois planétaire dans les domaines de la commutation et de la coupure, et occupe la cinquième ou la sixième place dans les onduleurs. L’Europe concourt encore à 71 % du chiffre d’affaires, mais l’industriel mise sur ses implantations indienne et chinoise pour atteindre le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2020.

Laboratoire de référence

Sa réputation technique doit beaucoup au laboratoire implanté en 1965 à Benfeld, et dont les essais bénéficient de l’habilitation de nombreux certificateurs. Après l’installation de Schneider Electrique à Grenoble, Socomec revendique la seconde puissance installée en France pour des essais d’équipements dédiés aux réseaux basse tension : les sources de puissance montent à 110 000 ampères en alternatif, et 40 000 en continu. Outre la réponse à ses propres besoins, en particulier pour la recherche et le développement, le laboratoire propose des prestations à des clients extérieurs.

Socomec explique la part apportée à son succès par un management adapté à une production de petites séries. La méthode Lean approfondit une culture d’entreprise fondée sur la polyvalence et l’autonomie des individus et des équipes. Le département Coupure, à Benfeld, s’est par exemple donné pour objectif de réduire à deux jours, au lieu de six, le temps qui s’écoule entre l’enregistrement d’une commande et sa livraison.

Extensions en cours et en projet

Le gisement de productivité repose sur la complémentarité entre les sites alsacien et tunisien : la fourniture des grandes séries répétitives échoit à ce dernier, tandis que Benfeld apporte la réponse sur mesure au client final. « La majorité du chiffre d’affaires repose sur la vente directe aux installateurs et intégrateurs », précise le P-DG Ivan Steyert. Les utilisateurs finaux se concentrent dans les grandes installations industrielle et tertiaire – en particulier les banques et les hôpitaux – ainsi que les infrastructures, notamment aéroportuaires et ferroviaires.

La dynamique de croissance se traduira, en février prochain à Benfeld, par la livraison du nouveau siège industriel et logistique, à l’issue d’un investissement de quatre millions d’euros dans un bâtiment de 2 300 m2. Les emprises libérées par ces nouvelles installations permettront d’installer le centre de formation interne. Rendue prudente par la conjoncture, la direction du groupe se donne jusqu’à la fin de l’année pour décider ou non le lancement d’une nouvelle extension de ses locaux logistiques.

Commentaires

Croissance mondiale de l’alsacien Socomec, spécialiste de la basse tension

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur