En direct

Croissance du nombre de logements en zones inondables, une tendance de fond
Carte de France des inondations - © © Cartorisque

Croissance du nombre de logements en zones inondables, une tendance de fond

eric Leysens |  le 01/03/2010  |  ArchitectureAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Quartier
Architecture
Aménagement
Valider

Début 2009, le Commissariat général au développement durable rendait publique une étude de l'Insee et du Service de l'observation et des statistiques qui révèle que, entre 1999 et 2007, le nombre de logements construits a augmenté plus fortement en zones inondables qu'en dehors.

D'après le Commissariat général au développement durable, en France métropolitaine, les zones inondables couvrent des surfaces relativement modestes mais très attractives : 5 à 6 millions de personnes résideraient dans ces espaces. L'Insee et le Service de l'observation et des statistiques se sont intéressés à 424 communes de plus de 10 000 habitants soumises à un risque majeur d'inondation, soit 17 millions de personnes. La variation du nombre de logements localisés dans les zones inondables a été analysée sur 7 ans.
En 1999, près de 9 millions de résidences étaient recensées au sein de ces 424 communes et 1,45 million de logements étaient localisés dans les secteurs inondables, soit prés de 16 % de la totalité des logements. En 2006, près de 100 000 logements supplémentaires ont été comptabilisés dans ces territoires exposés. Cela représente une hausse de 7 % en 7 ans, un taux plus élevé qu'en dehors des zones inondables de ces villes, où il s'établit, avec 430 000 logements supplémentaires, à 6 %.

13% des communes étudiées ont accueilli 75 % des nouveaux logements construits en zones inondables

Pour la moitié des communes étudiées, le niveau de logements implantés en zones submersibles a stagné ou légèrement diminué. Ce sont principalement des communes de petites tailles en nombre de logements et dont les zones inondables sont faiblement densifiées.
Un tiers des communes, à peine plus grandes que celles évoquées précédemment mais dont les superficies inondables sont plus conséquentes et plus densément construites, ont, elles, eu un taux de croissance identique en zone inondable et en dehors.
C'est les 13% restantes, communes se distinguant par leur grand nombre de logements - plus de 26 500 logements dans 50 % d'entre elles - et dont les secteurs inondables sont également plus étendus et très densément construits, qui sont principalement responsables de cette croissance à risque. Ce groupe cumule 74 000 logements exposés supplémentaires et son taux de croissance a la particularité d'être nettement plus élevé au sein des zones submersibles qu'en dehors : 8,2 % contre 4,4 %.

Dans l'Eure, la Seine-et- Marne et la Meurthe-et-Moselle, la croissance des logements dans les parcelles inondables a été trois fois plus rapide qu'en dehors

Les Alpes-Maritimes, le Var et le Val-de-Marne se distinguent par la construction de plus de 8 000 logements entre 1999 et 2006 dans les périmètres inondables étudiés. Ces trois départements se caractérisaient déjà par de nombreux logements exposés en 1999. Cette dynamique s'est ainsi poursuivie à un rythme moyen, de 5 à 8 % sur sept ans.
D'autres départements se singularisent par des rythmes de développement très rapides dans les zones inondables. Ainsi, dans l'Hérault et l'Ille-et-Vilaine, la croissance des logements dans les parcelles inondables des grandes communes étudiées a été de l'ordre de 20 % en sept ans.
Dans l'Eure, la Seine-et- Marne et la Meurthe-et-Moselle ce taux est un peu moindre - entre 11 % et 16 % -, mais néanmoins trois fois plus rapide que celui observé en dehors des zones inondables -3 à 4 % -. À l'opposé, des départements montrent un taux d'accroissement moindre dans les territoires exposés, particulièrement l'Isère, le Tarn-et-Garonne, les Pyrénées-Orientales et les Yvelines.
Neuf départements avec plus de 1 000 logements nouvellement construits dans les zones inondables étudiées se distinguent car ceux-ci se sont implantés en majorité dans des espaces exempts de plan de prévention du risque d'inondation (PPRI) : l'Hérault, le Gard, la Haute- Garonne, les Bouches-du-Rhône, le Rhône, la Seine-et- Marne, la Meurthe-et-Moselle, l'Ille-et-Vilaine et l'Aude.

Les PPRI contraignent à la densification des territoires inondables déjà urbanisés plutôt qu'à leur extension

Même si le nombre de logements situés en zones inondables des communes étudiées a augmenté de 7%, les surfaces urbaines de ces zones à risque ne se sont étendues, globalement, que de 3km², soit une croissance de 0 ,7%. Afin de limiter le risque, de nombreux plans de prévention du risque d'inondation (PPRI) ont été instaurés, notamment pendant la période étudiée : 61 % des communes étudiées étaient couvertes fin 2007 contre 13 % en 1999. Ces plans réglementent l'urbanisation dans les territoires exposés, en interdisant notamment la construction de logements dans deux types de terrains : les terrains exposés à des aléas très dangereux, et les terrains non urbanisés qui constituent des zones d'expansion des crues, permettant leur laminage et la réduction du risque à l'aval. Ainsi, le développement des PPRI a certainement contraint à la densification des territoires inondables déjà urbanisés plutôt qu'à leur extension.

Variation du nombre de logements dans les zones inondables des 424 communes étudiées, entre 1999 et début 2007
Variation du nombre de logements dans les zones inondables des 424 communes étudiées, entre 1999 et début 2007 - © © meeddat
Taux de croissance des surfaces urbaines des communes étudiées
Taux de croissance des surfaces urbaines des communes étudiées - © © meeddat

Commentaires

Croissance du nombre de logements en zones inondables, une tendance de fond

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur