En direct

Crise des matériaux : vers du chômage partiel pour les chantiers arrêtés ?
- © ©romul014 - stock.adobe.com

Crise des matériaux : vers du chômage partiel pour les chantiers arrêtés ?

A.P. |  le 15/07/2021  |  Matières premièresFrance FFBArtisansNégoce

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matières premières
Entreprises
France
FFB
Artisans
Négoce
Stores et fermetures
Valider

Les ministres Bruno Le Maire, Alain Griset et Emmanuelle Wargon, qui recevaient jeudi 15 juillet à Bercy les professionnels du BTP, ont assuré étudier la prise en charge intégrale du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP dès lors qu’elle résulte d’une pénurie de matériaux.

"Des avancées significatives". voilà ce que les professionnels du bâtiment auraient obtenu à l'issue d'une deuxième réunion organisée mardi 15 juillet par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Emmanuelle Wargon ministre déléguée au Logement et Alain Griset, ministre des PME, consacrée à la gestion de la crise de matières premières, qui allie pénurie et flambée des prix.

D'après la Fédération française du bâtiment qui s'en est félicitée dans un communiqué, le gouvernement étudierait effectivement la prise en charge intégrale du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP dès lors qu’elle résulte d’une pénurie de matériaux. Une demande réitérée des professionnels depuis le début de la crise.

Sur le même sujet Crise des matières premières : pas de pénalités de retard pour les marchés publics de l'Etat

Le gouvernement travaille également à identifier les moyens de limiter les exportations sauvages de grumes, qui constituent l’une des causes des difficultés actuelles d’apprivoisement en produits bois.

Quant à la fameuse circulaire adressée à tous les acheteurs de l'Etat pour leur demander de ne pas appliquer des pénalités en cas de retard dans la livraison des marchés publics à cause de la pénurie de matières premières, sa publication serait imminente : "dans la journée afin de renforcer l’impact concret des préconisations déjà faites par le ministre de l’Économie". "Elle s’accompagnera d’une communication du gouvernement à destination des marchés privés", assure la FFB.

Enfin, Alain Griset a annoncé un possible assouplissement à venir des règles en matière de délais maximum de réalisation des chantiers pour bénéficier de certaines aides publiques (MaPrimeRénov’, CEE, …)

« Les mesures annoncées doivent maintenant trouver une traduction rapide. La FFB reste donc mobilisée et réitère aussi sa demande de rendre possible la mobilisation immédiate de la créance de carry-back jusqu’à fin 2021. Cette mesure de simple trésorerie rendra les entreprises plus à même de supporter les surcoûts immédiats », a déclaré le président de la FFB, Olivier Salleron.

Commentaires

Crise des matériaux : vers du chômage partiel pour les chantiers arrêtés ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil