Création du label Pro A pour les agenceurs
CFA - Label Pro A

Création du label Pro A pour les agenceurs

Maya Pic |  le 31/01/2019  |  100 % second œuvreAgencement intérieurArtisan agenceur

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % second œuvre
Agencement intérieur
Artisan agenceur
Valider

La Chambre française de l’agencement, syndicat professionnel affilié à la FFB, lance le Label Pro A. Son objectif : faire reconnaître la spécificité et le rôle essentiel du métier d’agenceur.

Selon la Chambre française de l’agencement (CFA), les termes « agenceur » et « agencement » sont des notions confuses, difficiles à identifier et souvent utilisées de manière abusive, en substituts d’autres métiers, notamment par des cuisinistes, aménageurs de plateaux de bureaux, filiales d’entreprises générales ou majors du BTP.

En créant son label Pro A, la CFA entend mieux faire connaître et identifier les professionnels de l’agencement, qui apportent une réelle valeur ajoutée à la maîtrise des travaux d’intérieur. Longtemps spécialisé dans le secteur commercial et le « retail » (vitrines et boutiques), le métier d’agenceur se développe et, grâce à l’essor de la décoration et de la scénarisation, élargit son activité à d’autres domaines, tels que les bureaux, l’hôtellerie ou le résidentiel haut de gamme.

Un ensemblier du second-œuvre

Techniquement, une entreprise d’agencement dispose d’un bureau d’études interne. Spécialiste de la décoration et de la finition, l’agenceur peut toutefois réaliser l’ensemble des travaux d’aménagement. À partir d’un concept ou projet d’architecte d’intérieur, il réalise lui-même les plans d’exécution, puis les travaux, directement ou par l’intermédiaire de sous-traitants.

« L’agenceur joue un rôle de chef d’orchestre. Il a une connaissance parfaite de tous les métiers qui participent à l’agencement et une vraie capacité de synthèse et de suivi de chantier » souligne Pierre Haesebrouck, président de la CFA.

Une marque pour les membres de la CFA

Des qualités d’autant plus essentielles à la réussite des chantiers que les impératifs de respect des délais, des budgets et de la conformité et qualité des finitions sont de plus en plus présents. Autant d’éléments que la CFA souhaite défendre au travers du label Pro A, en établissant un standard de qualité.

Les 37 membres actifs du syndicat sont d’ores et déjà détenteurs du label. Parmi les métiers représentés, on compte 22% d’entreprises en agencement mobilier, 16% en mobilier bois, 13% d’agencement TCE, 10% de menuiserie intérieure, 9% de maîtrise d’œuvre, 9% d’ébénisterie… Pour obtenir le label, il est nécessaire de rejoindre la Chambre française de l’agencement.

Commentaires

Création du label Pro A pour les agenceurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Abrégé des marchés publics de travaux

Abrégé des marchés publics de travaux

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur