En direct

Création de pôles pour traiter les déchets

FLORENCE ELMAN |  le 08/11/2013  |  Collectivités localesGirondePyrénées-Atlantiques

Pays basque -

Créé en 2002 pour mettre en œuvre une filière globale de gestion des déchets ménagers dans le Pays basque, le syndicat Bil Ta Garbi (202 communes, 265 000 habitants, 80 000 t de déchets) achève de réaliser les équipements qui lui permettront de traiter sur place les déchets du territoire aujourd’hui envoyés en Gironde (50 000 t). « Nous créons deux centres de traitement, Canopia à Bayonne pour les déchets ménagers du Pays basque côtier, Mendixka à Charritte-de-Bas pour ceux du Pays basque intérieur », précise Thomas Vachey, directeur général des services. Pour ces deux infrastructures, Bil Ta Garbi a obtenu un prêt de 50 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement.

Intégration paysagère

Le pôle Canopia, qui sera opérationnel dès le deuxième trimestre 2014, est doté d’un centre de tri des collectes sélectives d’une capacité de 15 000 à 20 000 t/an (12 matériaux pourront être extraits et envoyés vers des filières de valorisation), d’une unité de tri, méthanisation et compostage (80 000 t), qui produira de l’électricité en partie revendue à EDF ainsi que de la chaleur, et d’une plate-forme de regroupement des encombrants (20 000 t/an). Cet investissement de 60 millions d’euros a bénéficié de l’aide du conseil général des Pyrénées-Atlantiques (10,7 millions), de l’Ademe (1,9 million) et du Feder (1,5 million). Un soin particulier a été apporté à l’intégration paysagère du projet : écrin boisé, façades rythmées par des poteaux en bois, végétalisation des terrasses…
Les travaux de Canopia ont été confiés au groupement Urbaser Environnement-cabinet d’architectes DHA. Celui-ci a retenu cinq entreprises locales : Colas pour les terrassements, réseaux et voiries, Duhalde pour la construction du centre de tri et de la plate-forme de regroupement des encombrants, Etchart pour la construction de l’unité de tri, méthanisation et compostage, Bernadet pour la construction des bâtiments dédiés à la déshydratation du digestât, la maturation et le stockage du compost, Cancé pour les charpentes métalliques, le bardage et la couverture de l’ensemble des bâtiments, et Inéo pour le contrôle commandes et électricité.
Au pôle Mendixka, une unité de traitement-production de compost (20 000 t) et une installation de stockage sont en cours de construction. Ce second chantier, d’un montant de 16 millions d’euros, sera livré mi-2014.

PHOTO - 758408.BR.jpg
PHOTO - 758408.BR.jpg

Commentaires

Création de pôles pour traiter les déchets

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur